À la Une Actualités Touboro : Le sous-préfet rançonne les commerçants

Touboro : Le sous-préfet rançonne les commerçants

-

- Advertisment -

Après la  délibération des conseillers municipaux de Touboro fixant les taxes sur la sortie des céréales à 500f  le sac, le sous-préfet a adjoint 300f pour son compte au détriment des commerçants.

Les commerçants de Touboro sont aux abois. Pour eux, le sous-préfet de l’arrondissement de Touboro en veut trop. Selon les informations fournies par les conseillers municipaux approchés, Ibrahima Mamouda réclame son pourcentage sur les taxes par sac de céréale. En effet, au début de l’exercice budgétaire  2015 les 41conseillers municipaux ont pris une délibération fixant les taxes sur la sortie des céréales à 500 francs le sac. « Le sous-préfet a ajouté 300f pour son compte » déclarent-ils. Une décision qui a provoqué la colère des commerçants. Ces derniers ont manifesté contre ce taux très élevé car il leur fallait débourser 800 Fcfa de taxe par sac… Face à la crise, une assise s’est tenue entre le chef de terre et Koulagna Nana magistrat municipal de Touboro pour trouver une solution.

Au cours de la rencontre, il a été décidé que la taxe sera maintenu à son taux initial avec la particularité que le sous-préfet percevra  200 francs dans les 500 Fcfa reçus. L’entente conclue à l’insu des conseillers entretient le mécontentement dans les rangs. Beaucoup dénonce cette arnaque malvenue sur le dos de la commune. « Dans le budget de l’exercice en cours qui se chiffre en recettes et dépenses à la somme de 850 millions de FCFA, nous avons fait allusion à 500f  le sac pour la mairie. Cette décision illégale que le maire et son secrétaire général ont pris sans consulter les conseillers municipaux va forcément compromettre les objectifs voulus » dénoncent-ils. A eux de se demander à quoi servent les assises municipales si le maire peut les contourner comme il veut?

 

Limogeage
L’ancien sous-préfet Souley Alim par un décret du président de la République datant du 4 août 2014 avait été limogé. Les populations de l’arrondissement de Touboro, après la nouvelle avaient alors manifesté leur joie et soulagement.  L’autorité vomie « avait tourné le dos aux populations de Touboro pour servir le lamido de Rey-Bouba » selon des citoyens de la localité. Le limogeage de Souley Alim faisait suite aux nombreuses plaintes des populations contre cet administrateur civil. Ils reprochaient au sous-préfet viré, son silence devant les exactions commises sur les populations par les dogaris de sa majesté Aboubakary Abdoulaye Lamido de Rey-bouba.

Plus :   Environ 20 pays étrangers prennent part au Salon international de l’artisanat du Cameroun ouvert ce 31 mars 2016
blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×