À la Une Actualités Nouveaux attentats criminels au Cameroun : 20 morts à...

Nouveaux attentats criminels au Cameroun : 20 morts à Kerawa dans l’Extrême-nord

-

- Advertisment -

Une trentaine de morts et plus de 145 blessés enregistrés est le bilan du double attentat kamikaze qui s’est déroulé au marché et devant l’infirmerie du BIR.
 
La ville de Kerawa dans l’arrondissement de Kolofata, département de Mayo Sava a connu ce jeudi, un double attentat qui rappelle les tristes souvenirs de juillet dernier. Selon les sources, il s’agirait de deux fillettes qui ont perpétré ces attentats.  La première s’est faite explosée autour de 11h30 au marché faisant de nombreux dégâts humains. La seconde kamikaze a explosé sa charge au moment de la panique générale en se dirigeant vers l’infirmerie du Bataillon d’intervention rapide (BIR) qui était la seule structure hospitalière ouverte au public. « J’étais là en ce moment quand j’ai entendu une grosse détonation. Je venais faire mes achats et l’explosion m’a refroidi. Les gens courraient de partout et dès que je me suis retourné j’ai vu plusieurs personnes couchées au sol. » témoigne Abdoulaye, vendeur de  vêtements dans la localité.

 

Familles endeuillées
Sur place Kerawa, c’était jour de marché périodique dans la localité. Le site est situé au centre-ville. Ont pouvait voir des parents pleurer leurs progénitures déchiquetés ou bléssés par la déflagration. Un peu plus loin, à l’entrée de l’hôpital qui est filtrée par les éléments des forces de l’ordre, les femmes emportées par le chagrin s’enroulaient au sol. L’une d’entre elles envahie par la douleur a déclaré avoir perdu en cette seule attaque 3 enfants ou proches. La pauvre était inconsolable. «J’ai envoyé ma fille me chercher les légumes pour la cuisine et ses frères l’ont suivi. Plus tard on est venu  m’informer que l’un d’entre eux gisait parmi les victimes déchiquetées par l’explosion. » déclare tout en larmes Ramata idem pour Boukar qui vient de perdre un frère cadet. « Dieu est grand ! Seul Allah saura juger ces criminels. Comment est-ce qu’ils peuvent nous faire ça ? » s’exclame-t-il.

Des victimes des attentats évacués à Maroua

Blessés évacués
La situation est critique car le seul centre de santé qui existe dans le coin est débordé après cet acte. Les blessés ont été évacués dans plusieurs localités environnantes pour une prise en charge rapide. « Immédiatement après la confirmation de la nature criminelle de l’explosion, nous avons sécurisé le site et entrepris la prise en charge des victimes. Nous avons envoyé certains blessés à Kolofata, d’autres à Mora et les blessés graves à Maroua. » indique un élément des forces de sécurité engagées sur le terrain. Du côté des autorités, les mesures ont été prises pour circonscrire la zone. Le gouverneur Midjiyawa Bakary a convoqué une réunion de crise avec tout son état-major et les  forces vives pour revoir la stratégie de riposte face aux velléités des  terroristes.

Plus :   Cameroun : Le cortège du MINAT Atanga Nji et du MINDUH Ketcha Courtès fait un accident à l'Extrême-Nord
Plus :   Cameroun : Bientôt le lancement officiel du barrage de Bini à Warak

 

Rentrée hypothétique
A quelques heures de la rentrée scolaire, cet autre événement malheureux est de nature à  refroidir les ardeurs des parents. Au moment où les discours étaient tous à la sérénité, ce double attentat vient semer le trouble et la panique au sein des populations. Les personnels enseignants de Kerawa qui ont déjà effectué leurs rentrée  administrative sont sur le qui-vive. Faut noter que l’année dernière, plusieurs d’entre eux avaient perdu la vie suite aux attaques des illuminées de la secte islamiste.

D’après les responsables sanitaires, le bilan du double attantat de Kerawa risque s’alourdir vu la gravité des blessées enregistrés.  En rappel, l’on a eu à Fotokol le 12 juillet 13 morts et 7 blessés, au Marché central de Maroua le 22 juillet 14 morts et 31 blessés, et au Pont vert le 25 juillet 21 morts et 63 blessés. Au lendemain du 25 juillet, le gouverneur de la région de l’Extrême-nord avait pris des mesures fortes visant à endiguer la menace à l’issu des réunions de coordination sécuritaire. Mais au vue de ce qui vient de se passer, il reste visiblement des choses à renforcer sur ce plan.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×