Dossier Tapis Rouge Alhadji Djika Massagala : "Je voudrai impulser une dynamique...

Alhadji Djika Massagala : “Je voudrai impulser une dynamique nouvelle à la Commune de Ngaoundéré 3ème”

-

- Advertisment -

Le conseiller municipal en lice pour succéder à Aboubakar Boubakari est considéré par plusieurs comme l’homme de la situation pour relancer le développement de cette municipalité après la disparition subite de son maire en juillet dernier.

A 50 ans révolus, cet opérateur économique nourrit des ambitions pour la municipalité de sa terre natale. « Je veux me porter candidat à la tête de cette commune en vue de remplacer le défunt maire non pas pour m’enrichir. L’expérience managériale que j’ai acquise au sein du parti et dans mes activités m’ont donné une vision que je voudrais impulser pour le développement de la commune de Ngaoundéré 3e » dévoile celui qui convoite sérieusement le poste de maire. Militant de la première heure au sein du parti proche du pouvoir, le Rdpc au sein duquel il milite depuis 1985, Djika Massagala est l’une des figures de proue du parti dans la région de l’Adamaoua. L’homme durant son parcours politique a occupé des fonctions importantes, notamment celles de président de la sous-section Ngaoundéré Ville 1 de 1985 à 2002 et a été désigné en qualité vice-président et de membre dans plusieurs commissions du comité central dans la région.

Dans les coulisses des militants, le conseiller jouit d’une onction favorable qui le place en bonne posture par rapport à ses challengeurs. Au sein de la commune, les ambitions du conseiller sont également bien accueillies par ses pairs du Rdpc. « C’est un monsieur charismatique, qui a le sens du travail bien fait, de la détermination. Il est conseiller municipal depuis 10 ans et il connaît mieux les problèmes auxquels fait face notre municipalité » témoigne un conseiller Rdpc. Même son de cloche pour les camarades du Sdf, Mdr et Univers.

Alhadji Djika Massagala, aspirant maire à la Commune de Ngaoundéré IIIe

Des atouts, l’homme en est doté, car ayant le soutien du président de la section Rdpc Vina Sud I. Le député Ali Bachir opère de nombreuses actions de développement dans cette commune qui est la seule dirigée par le Rdpc à Ngaoundéré. Plusieurs pairs du parti rencontrés disent de Djika Massagala qu’il est l’homme de la situation. Pour eux, il pourrait apporter un changement notoire dans cette commune qui fait face à de nombreux défis. De la gestion du foncier, problème qui est resté en suspens dans les tiroirs de l’ex maire, à l’achèvement du chantier de construction du marché moderne de Dang en passant par les infrastructures routières, sanitaires et scolaires, la tâche est énorme et titanesque.

Fils du terroir, ce militant de longue date du parti des flammes semble en bonne voie pour remplacer l’ex maire Aboubakar Boubakari disparu le 11 juillet 2015. « C’est un opérateur économique, un homme soucieux du développement local et de l’intérêt général. Ses qualités professionnelles constituent un atout, car elles lui seront utiles pour décrocher des contrats de partenariat entre la commune de Ngaoundéré 3e et les autres communes du pays et de l’étranger. Voilà pourquoi nous voulons qu’il soit notre maire » confie un conseiller municipal Undp qui mise sur son potentiel.

En attendant la date officielle des élections, la candidature de Alhadji Djika Massagala est la seule favorite des prétendants au fauteuil de la commune de Ngaoundéré. Les pronostics en sa faveur vont grandissants.

blank
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

Les Plus Lus

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you