kolofata map
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Ces victimes constituent le bilan provisoire du double attentat suicide qui a eu lieu ce matin à Kolofata.

 

La ville camerounaise de Kolofota, située sur la frontière avec le Nigeria, dans le département du Mayo-Sava, région de l’Extrême-nord vient d’être une fois de trop la cible des kamikazes.  Très tôt ce matin, aux alentours de 8h et 30 minutes, un double attentat a secoué la localité en deux lieux stratégiques. Bilan provisoire 15 morts, des dizaines de blessés graves sans ignorer les personnes légèrement touchées et d’importants dégâts matériels à déplorer. « D’après le mode opératoire commode, les attaques seraient vraisemblablement l’œuvre des éléments de Boko Haram » indique une source sécuritaire joint au téléphone.

Ce dimanche 13 septembre 2015 était comme instauré jour de marché à Kolofata. Selon nos sources sur place,  deux jeunes homme, âgés l’un de 14 ans, seraient à l’origine de cet autre drame. La première qui visait le marché n’a pas pu atteindre sa cible. Elle s’est fait exploser dans les environs de la place du « Marché de Kolofata », naturellement bondée de monde. Cela a réduit l’ampleur des pertes en vie humaine certainement envisagés. La seconde Djihadiste a déclenchée sa charge au « quartier Latin » sis en plein cœur de la ville. Dans cette zone fortement habitée les conséquences ont été lourdes pour les populations.  

La localité est située à seulement 18,1 km de Manaouatchi au Nigéria voisin. Cette proximité doublée d’une longue ligne de frontières poreuse accentue la vulnérabilité du lieu. Il s’agit de la deuxième attaque du genre dans cet arrondissement au destin sombrement mythique depuis le début des assauts répétés de BH sur le sol Camerounais.

Plus de détail dans les prochaines publication de votre journal…

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

1 × 3 =