bir mora
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Au lendemain de la visite du Ministre de la défense à Mora, Boko haram défis les forces de sécurités en lançant ses bombes humaines à l’assaut de cette ville de l’Extrême-nord du Cameroun.
Double explosion à Mora ce matin autour de 6h30 ce 20 septembre 2015. Selon les sources policières on dénombre 6 morts dont 3 kamikazes. Parmi les assaillants il y aurait deux femmes et un jeune homme d’après les premiers constats l’une des victimes est un élément de la police qui passait les personnes détecteur de métaux. L’effectif réduit des victimes est à mettre à l’actif du renforcement du dispositif de sécurité. De plus à cette heure de la matinée il y avait très peu de monde à la place du marché. Le deuxième kamikaze s’est explosé à 100 mètre de sa cible.

Un soldat du Bataillon d’intervention rapide BIR au front dans l’Extrême-nord

Aujourd’hui était jour de marché à Mora. Les kamikazes avaient vus juste dans leur velléités de semer la psychose dans les esprits. Mais c’était sans compter la détermination des comités de vigilances et forces de l’ordre. Les témoins de la scène parlent d’un faut pas des terroriste qui auraient rater leur coup cette fois. Les explosions ont été enregistrées dans les quartiers environnants du marché. Prêt du Lycée classique autours de 10h du matin.
L’attaque lâche attribuée à la secte islamique intervient à quelques heures de la visite du Ministre délégué à la présidence chargé de la défense Edgard Alain Mebe Ngo’o à Mora. A peine est-il retourné au siège des institutions Yaoundé que les adeptes de Boko haram défis son autorité. Le bilan provisoire fait état de 6 morts dont 3 kamikazes à savoir  2 femmes et un homme, 2 civiles, un policier et des blessés dont certains dans un état critique.

Lire aussi / Also read
Adamaoua : Six otages libérés à Nyambaka par les soldats

Déjà la semaine dernière, environs neuf personnes habitant à Haïssa Hardé, petit village proche de la ville de Mora dans la région camerounaise de l’Extrême-Nord ont été décapité. C’était lors d’une attaque présumée de Boko Haram survenue dans la nuit de mercredi à jeudi 17 septembre 2015, rapportent des sources sécuritaires.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

13 + = 20