anc
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le parti au pouvoir en Afrique du sud, African National Congress (ANC, Congrès national africain), a annoncé dimanche une décision de sortir le pays de la Cour pénale internationale (CPI).

La décision a été prise lors d’une réunion du conseil général national du parti au pouvoir, a déclaré Obed Bapela, chef de la commission des relations internationales de l’ANC.

La réunion a décidé de sortir le pays de la Cour pénale internationale, “après que nous ayons suivi certains processus”, a-t-il ajouté.

L’Afrique du Sud et la CPI sont à couteaux tirés après que le gouvernement ait omis de se conformer à un mandat de la CPI d’arrêter le président soudanais Omar el-Béchir quand il assistait au sommet de l’Union africaine (UA) à Johannesburg à la mi-Juin de cette année.

L’Afrique du Sud, en tant que signataire du Statut de Rome qui a créé la CPI, est obligé de suivre les ordres de la CPI. La CPI a deux mandats d’arrêt sur le président el-Béchir pour “génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité” au Darfour.

M. Bapela a déclaré que l’ANC croit encore dans les principes qui ont guidé la décision de rejoindre la CPI en premier lieu.
“Toutefois, la CPI a perdu sa direction et il ne suit malheureusement plus ces principes”, a-t-il expliqué.

Le récent refus de l’Afrique du Sud d’arrêter le président el-Béchir alors qu’il était en Afrique du Sud a souligné que, en plus de se conformer à ses obligations envers la CPI, le pays a des obligations envers l’Union africaine et les pays africains, a déclaré l’ANC plus tôt.

Selon les règles de l’UA, aucune organisation ne peut arrêter aucun chef d’Etat dans les pays africains.

L’ANC a exprimé son inquiétude à propos de l’application sélective de la loi par la CPI qui, selon le parti sud-africain, ne vise que “les Africains”.

 

Source : eburnienews.net

VIENT DE PARAÎTRE...


journal numérique chateaunews

EN KIOSQUE (NOUVEAU)

Téléchargez et lisez le numéro 40 de votre Journal CHATEAUNEWS version digitale.

A la Une, Le prince du Sahel Babadjo au centre d'une polémique politique en pleine campagne électoalre ; Hommage à Kobe Bryant ; Un soldat du BIR enseignant bénévole, les radars fixes vandalisés,...

JE TELECHARGE

VOIR TOUTES LES ÉDITIONS

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 16 = 26