Dossier Chronique Pourquoi les intellectuels africains ont-ils cessé de combattre pour...

Pourquoi les intellectuels africains ont-ils cessé de combattre pour la liberté ?

-

Pour combattre un système, vous ne pouvez pas utiliser les instruments intellectuels résultant de l’éducation mise en place par ce système. Vérifiez les parcours académiques des africains qui, sur les réseaux sociaux salissent le plus l’image de l’Afrique. Ils ont pour la plupart étudié dans les meilleurs universités d’Occident. Si le système leur a dit qu’ils ont touché le ciel, pourquoi voulez-vous qu’ils remettent en question ce système?

{sidebar id=23} Lorsqu’en 2011, j’ai écrit contre la guerre en Libye, je me suis amusé à répertorier le cursus universitaire de mes détracteurs les plus virulents me traitant de tous ce qui peut être négatif. Ils venaient presque tous de : Sorbonne, Paris, HEC, La Centrale, Dauphine etc. Souvent avec des thèmes de thèses les plus farfelues, mais aussi leurs qualifications de fin d’études : Agrégés en Grammaire Française. Un d’eux professeur à l’Université de Cotonou et conseiller du Ministre de l’Education dira dans un mail privé envoyé à notre ami Fall professeur à l’Université de Montréal ceci : “Dans son soutient aux dictateurs africains, j’espère que Pougala marchera tout droit pour aller se noyer dans la mer”. Recherche faite, il sortait tout droit de la Sorbonne.
Un autre, professeur à l’Université de Hambourg en Allemagne a pris un pseudonyme sur fb et créé un forum uniquement pour me détruire. Le problème est que lorsque l’esclave (le salarié) noir veut lutter contre le patron noir, pour faire plaisir à son maître blanc qui l’emploie, il est si naïf qu’il n’est pas en position de voir tout le terrain de combat pour comprendre son ridicule et l’inutilité de son acte de sabotage.
{sidebar id=29} Pour eux tous, j’étais l’inculte sans diplôme qui ne comprenait rien au système. Mais je suis toujours que malgré leurs grandes cultures, ils ne publient jamais rien sur aucun sujet d’actualité. Quand cette semaine Obama m’a donné raison sur la guerre en Libye, je me suis surtout demandé quelle face ces diplômés africains des plus prestigieuses universités occidentales devaient avoir en écoutant leur dieu Obama dire qu’en 2011, il s’était planté sur la Libye malgré ses milliers de conseillers. Et que c’est bien moi, l’inculte, ex-pousseur et vendeur d’arachide à la sauvette qui avait bien compris les enjeux au delà de la seule personne de Kadhafi.
En tout cas, si tu contrôles l’éducation de quelqu’un, tu n’as même pas besoin de lui dire où est sa place qu’il ira lui-même s’asseoir aux toilettes et commencer à les nettoyer. C’est un peu ce que font tous mes détracteurs. Ils ne sont contre moi que parce que je touche le maître dans mes analyses. Et ils occupent tellement bien leur place qu’ils doivent m’attaquer même de façon instinctive, si je dis un seul mot positif sur la Chine, juste pour faire plaisir au maître.
Si je touche à Jesus, ce n’est jamais un européen qui viendra me répondre, mais un noir. Si je touche Allah ou Mahomet, ce n’est jamais un Arabe qui me répond, mais un Noir, un africain sub-sahélien. Demandez-vous pourquoi les bibles sont gratuitement offertes dans toutes les chambres d’hôtel de l’Afrique noir, et non Machiavel ou Sun Tzu et vous aurez compris le jeu.

Douala, le 16 Avril 2016
Jean-Paul Pougala

chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com
- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×