sena tracteur
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Les communes de Dir, Ngan’ha, Mbé et Ngaoundéré 3ème viennent de recevoir des mains de la dynamique sénatoriale menée par le sénateurs SDF, deux tracteurs à l’état neuf.

{sidebar id=31} C’est en présence du gouverneur de la région de l’Adamaoua et d’importantes personnalités que la grande dotation en matériel agricole a été présentée à l’ensemble de la population. Les 2 tracteurs mis à la disposition des 4 communes ont pour but d’appuyer la mise en place du tout premier bassin de production et de transformation du manioc dans le château d’eau. Selon NGUIEBE Djoel, Sénateur SDF, « les donateurs ont constaté que durant trois décennies d’accompagnement du monde rural, les après projets sont souvent resté sans suite faute de réel impact sur le terrain ». Une réalité forte préjudiciable pour la mécanisation de l’Agriculture que la dynamique sénatoriale conduite par Pierre Yene voudrait voir s’améliorer.
Le manioc constitue une des denrées les plus prisée par certaines communautés notamment dans le département du Mbéré. Il est donc question d’améliorer la disponibilité en qualité et en quantité. La dynamique parlementaire amenée par les sénateurs SDF s’inscrit dans le cadre de la caravane citoyenne de lutte contre la faim. « Nous remercions les sénateurs pour cet appui matériel qui rentre en droite ligne avec les projets agropastoraux actuellement menées dans notre localité. Ce tracteur va renforcer le travail des groupes de producteurs ruraux et les actions du sous-programme de lutte contre la pauvreté à la base par la facilitation des grandes exploitations » se réjouit Nana Missa, Maire commune de Ngan’Ha bénéficiaire. Cette action va en droite ligne avec les objectifs du programme Pionnier de la CAPEF qui voudrait stimuler le développement durable sur la base du travail de la terre.
Réputé pour la disponibilité et fertilité de ses sols, l’Adamaoua est un bastion agropastoral par excellence au Cameroun. Ce matériel arrive au moment où les communes sont engagées dans l’agriculture de seconde génération. Une manière mécanique pour l’Alliance nationale de la lutte contre la faim et la malnutrition au Cameroun d’agir dans le contexte de la décentralisation actuel. Les élus de la chambre haute du parlement espèrent par ce geste encourager l’autonomisation de la femme rurale, l’entreprenariat paysan et l’auto emploi des jeunes. Au cours de la cérémonie, Kildadi Taguiéké Boukar gouverneur de l’Adamaoua a demandé aux collectivités d’utiliser les deux tracteurs de manière rationnelle.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

53 + = 60