petitmarche
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Comme un revenant, le marché du Nord-Cifan reprend vie après un abandon de plusieurs mois qui avait plongé les installations dans les hautes herbes.

C’est une intense activité de désherbage et de nettoyage des hangars et des stands qui accueille le visiteur au nouveau marché du Nord-Cifan à Ngaoundéré. Cette soudaine levée du degré d’activité fait suite à l’opération de déguerpissement des marchands occupant l’esplanade du stade Doumbé Oumar la veille par les éléments de la police municipale de Ngaoundéré.
La délocalisation des vendeurs du centre-ville vers la périphérie vise à embellir la ville et lutter contre le désordre urbain et par la même occasion rendre la circulation plus fluide. Le marché du Nord-Cifan dont la construction a été lancée en grande pompe en 2013 n’est pas à ce jour terminé, il est encore en chantier. Mais selon les responsables de la communauté urbaine, le marché est ouvert et rien n’empêche l’activité commerciale de s’épanouir.

Lire aussi : L’Union Européenne déclare la guerre au Cameroun le 4 Août 2016 ou l’entrée en vigueur des APE

La question qui soulève les émotions est celle de la répartition des hangars et des boutiques. De l’avis de Iyawa, membre de la commission d’attribution des espaces commerciaux, « il y a une liste qui circule, il faut s’inscrire et la commission va statuer pour donner son avis ». Il est à noter que des stands sont d’ores et déjà occupés et les prix se négocient entre 2500 et 5000 F CFA le stand.
Les nouveaux occupants ne sont cependant pas engagés comme l’explique l’un des vendeurs « c’est à contre cœur que nous acceptons de nous installer ici ». Ils ne rêvent que de regagner leurs anciens sites. Bien que l’initiative soit louable car elle participe de la lutte contre l’engorgement de la cité capitale de la région de l’Adamaoua. Cette opération peut-être décriée du fait du manque de mesures d’accompagnement et des diverses facilités d’accès. Les ayants droit ont-ils été consultés ? Leurs avis ont-ils été pris en compte ? Sinon ce sera un éternel recommencement ; ce n’est qu’une question de temps pour qu’ils rejoignent leur ancien site.

Share this
Lire aussi / Also read
L'Union Européenne rend hommage aux 34 disparus du BIR

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

6 + 2 =