NEWSLETTER

Français     English

Share this

Après avoir purgé une peine de 5 ans 6 mois pour tentative d’assassinat à prison centrale de Ngaoundéré, le nommé Abdoulkadiri Biya Bouba a démontré qu’il est un criminel endurci.La population de Maiborno est sous le choc après cet acte barbare. Le 6 octobre dernier, le nommé Abdoulkadiri Biya Bouba a accomplis sa salle besogne. Sa victime Abdoulkarim, un ancien berger reconvertis en chauffeur moto, pensant lui rendre service ne pouvait pas s’imaginer qu’il passerait de vie à trépas dans l’exercice de son métier. Au lieu dit Horé Bidaï, le bourreau va frapper un coup sauvage de machette sur la tête de sa victime. L’infortuné dans ses derniers efforts tentera de riposter après sa chute de la moto convoitée. Abdoulkadiri Biya Bouba l’assène alors un coup de poignard fatal au niveau de la poitrine qui mettra hors défense la victime. Après le décès du conducteur il l’entrainera dans la broussaille et abandonnera son corps à la merci de la nature.
Après son arrestation pour exploitation, le film de la scène sera reconstitué. C’est un voisin témoin de son départ avec le mototaximan disparu qui va mettre les gendarmes sur sa piste. L’on apprendra qu’Abdoulkadiri Biya Bouba  serait d’abord sorti avec la moto de son frère qui lui avait chargé de transporter des sacs de patates du champ pour le marché de Dang. Le malfrat  en route aurait simulé une panne et demander à Abdoulkarim de passage de lui pousser jusqu’à la maison pour qu’il gare l’engin et le raccompagne par la suite à son lieu de destination. Le criminel Abdoulkadiri va s’armer et s’en aller avec l’attaquant. Une fois arrivé au lieu jugé propice à son agression il n’hésitera pas à froidement s’en prendre au malheureux. Après plusieurs jours de détention à la brigade, il persistera à dire ne rien savoir de la moto disparu déclaré par le propriétaire vivant dans la localité. C’est lorsque le cadavre en état avancé de putréfaction sera découvert par un berger, qu’il sera forcé de passer aux aveux complet vue son statut d’ex prisonnier déjà soupçonné d’être l’auteur du forfait.
Pour beaucoup, cet homme nourrissait ses mauvaises intentions depuis longtemps et n’attendait que le bon moment. « C’est un acte qu’il préparait certainement depuis des années en purgeant sa peine vue la rapidité à laquelle ce dernier a replongé dans le crime » déclare un habitant du coin. Son frère ainé qui pensait sa reconversion sociale n’en revient pas. .interrogé sur la moto qu’il avait prise au conducteur décédé, Abdoulkadiri déclare avoir mis en gage pour 5000 FCFA chez un certain Malfakat en fuite avec sa compagne. Sour le pourquoi du choix porté sur Abdoulkarim, le crinelle confesse avoir jugé qu’avec son gabarit l’infortuné ne pouvait pas lui dépasser à tuer même dans la bagarre. Raison pour laquelle il s’en est pris à lui. Actuellement en détention, il attend d’être fixé sur son sort par la justice.

Share this
Lire aussi / Also read
Cameroun-Élections centrafricaine : 50 milles réfugiés concernés

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

29 − 19 =