NEWSLETTER

Français     English

Share this

Cette photo represente NJOYA il y a près de cent ans, oui, 1912 comme ça, à Foumban, avec devant lui une bande d’enfants tenant un bout de papier chacun.Écrit sur ces papiers est un texte que moi-meme je ne pourrai pas lire; et j’ai ecrit ma thèse de Doctorat en langue allemande, 300 pages, à 27 ans, et je suis Professeur aux USA depuis 15 ans. Le texte est ecrit en effet avec les caracteres de l’ecriture qu’il (Sultan Njoya) a inventee, et qui sera interdite en 1920 par la colonisation francaise. Il y a quelque chose qui nous est arrivée, à nous les Camerounais, quelque chose de vraiment terrible, dont les repercussions se retrouvent encore dans l’étourdisement ontologique de notre jeunesse.

Patrice NGANANG

Share this
Lire aussi / Also read
Généalogie des Belaka : Une mémoire collective du peuple Mboum

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

6 × = 6