bir mora
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Les nommés Amadou et Abdoul Razak élèves au CES de Hanloa ont été enlevé ce 9 janvier autour de 20 heures dans l’arrondissement de Martap, département de la Vina. 

D’après une femme témoin de l’enlèvement, les ravisseurs étaient au nombre de trois. “J’ai remarqué que deux des kidnappeurs portaient des grosses armes” a affirmé la dame encore sous le choc de la scène vécue. Les victimes Amadou âgé de 23 ans et Abdoul Razak 15 ans environs étaient élèves au CES de Hanloa localité situé à une centaine de kilomètre de Ngaoundéré. Les deux garçons sont les enfant d’un certain Aladi Abbo Hamadou, éleveur à Hanloa.

Joint par le reporter de votre site d’information cet après midi, le papa en question dit n’avoir aucune nouvelle de ses garçons. “Ils ont laissé un numéro par lequel nous devrions les contacter pour avoir les nouvelles et connaitre leurs exigences. Malheureusement nous avons tenté d’entrer en contact avec eux mais il ont décroché sans prononcer aucun mot. Allah aise moi ! je suis vraiment inquiet pour mes enfants” s’est exprimé le parent sur la situation.

Nnous avons tenté d’entrer en contact avec eux mais il ont décroché sans prononcer aucun mot”.

Depuis ce lundi matin, les militaires ratissent la zone en quête d’indice pouvant permettre de rattraper les ravisseurs. Sous ordre des autorités, la traque des kidnappeurs est ouverte. Les soldats sont accompagnés par Abba Dahrou délégué régional de la chambre d’agriculture et par ailleurs ancien commandant de brigade de la localité. L’opération s’effectue non sans inquiéter les membres de la famille qui craignent pour leur vie en représailles de la collaboration avec les forces de sécurité. A plusieurs reprises, certains malfrats avaient exécuté les victimes au cours de leur poursuite par les éléments des forces armées.

A 20h j’ai reçu le coup de fil m’annonçant que les enfants sont entre les mains des ravisseurs”.

A Hanloa, la peur a gagné du terrain car c’est la première fois que les brigands agissent de la sorte. Il s’agit d’une grande première dans le village qui vient troubler le climat de paix que connaissaient les populations. Selon une source, l’enlèvement survient alors que le père des enfant avait vendus des têtes de bœuf dans la journée du dimanche au marché de Dang, dans l’arrondissement de Ngaoundéré 3ème. “Nous sommes rentré du marché à 18h, à 20h j’ai reçu le coup de fil m’annonçant que les enfants sont entre les mains des ravisseurs. Au départ je n’ai pas cru mais c’est la triste réalité” déclare Aladji Abbo Hamadou. Ce dernier ajoute que les autorité de Martap n’ont pas voulus faire des commentaire sur l’affaire et qu’il reste sans nouvelles de ses fils.

A Hanloa, la peur a gagné du terrain”.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

39 − 30 =