NEWSLETTER

Français     English

Share this

Le général Jacob Kodji a trouvé la mort avec trois officiers supérieurs de l’armée camerounaise à la suite du crash d’un hélicoptère, dans la localité de Tchoffol, Arrondissement de Bogo, Département du Diamaré, Région de l’Extrême-Nord, le dimanche 22 Janvier 2017 autour de 17h selon les sources sécuritaires. Le général Jacob Kodji, commandant de la 4eme région militaire inter armée (RMIA) est tombé les armes à la main dans la bataille contre la nébuleuse terroriste Boko haram. Sa dépouille ainsi que ceux des officiers qui ont péri dans ce drame ont été accueillies lundi midi à la base aérienne 101 de Yaoundé par le ministre Délégué à la Présidence de la République, Chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo.

Après une bénédiction des corps par l’Évêque du diocèse Maroua-Mokolo, Bruno Ateba Edo, les corps ont été conduits à la morgue de l’hôpital général de Yaoundé en attendant le programme officiel des obsèques. Installé le 14 août 2015 à Maroua dans ses fonctions, l’officier supérieur émerite de l’armée camerounaise était au cœur des grandes batailles contre Boko haram et l’un des grands artisans des importantes défaites infligées à l’ennemie.

Sur les hautes instructions du Chef de l’État et conformément à la réglementation en matière d’accident d’aéronef, une enquête va être ouverte pour élucider les causes de ce crash”,

a indiqué lundi matin le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary, dans un communiqué de presse. Le Général Jacob Kodji qui déclarait “Moi Kodji, je ne combats pas boko haram. Je suis le combat contre Boko haram” est tombé les armes à la main contre son principal ennemi.

La région de gendarmerie en deuil

Le Colonel Alphonse Kameni, commandant la 4eme région de gendarmerie, a également trouvé la mort dans cette même catastrophe d’hélicoptère de Bogo, plongeant dans la consternation ses éléments qui tiraient beaucoup d’enseignements de sa forte expérience militaire. Le Secrétaire d’État chargé de la Gendarmerie, Jean Baptiste Bokam, a salué sa mémoire à la Base 101 avant que ses restes soient conduits à la morgue. Le bilan provisoire, fait état de 4 morts dont deux autres membres de l’équipage.

Lire aussi / Also read
Média : Le Cameroun est désormais propriétaire d'Afrimedia SAS, le diffuseur d'Africa 24

Le Lieutenant Tchinda Muluh et le Lieutenant Soulounnya Ngrassou Basile ont été accueillis dans la pure tradition militaire. Leur hélicoptère, rentrait d’une mission de supervision sur le terrain, dans le cadre de la lutte contre Boko Haram font savoir les autorités. La raison du crash reste a déterminer mais des thèses fuitent déjà sur une probable attaque terroriste ou une panne mécanique subite dans cette zone sensible de waza que l’hélicoptère traversait. Que l’âme de ses valeureux soldats repose en paix.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 87 = 96