NEWSLETTER

Français     English

Share this

Les fruits de l’annulation de la dette de l’état camerounaise envers la république d’Italie sont désormais perceptibles dans l’Adamaoua en termes de salles de classe, de forages, infrastructures sociales et équipements.

La dette qui se chiffrait à 24 milliards de francs CFA sera désormais convertie dans la construction des infrastructures socio-économiques dont les populations Camerounaises en ont fortement besoin. C’est dans ce registre que durant deux jours, le ministre de l’économie de la planification et de l’aménagement du territoire en compagnie de l’Ambassadrice de l’Italie au Cameroun, du Secrétaire d’Etat à santé publique Alim Hayatou et le représentant du Ministre de l’éducation de base sont venu visiter les infrastructures issues de la bonne coopération qui existe entre les États.

La forte délégation que conduisait Louis Paul Motaze a procédé à l’inauguration des salles de classes respectivement dans les écoles publiques de Gambara 2 dans l’arrondissement de Ngaoundéré 1er, de Selbe Darang dans l’arrondissement de Ngaoundéré 2ème, de Yala Yarna dans l’arrondissement de Ngaoundéré 3ème, ainsi que Dibi dans l’arrondissement de Nyambaga. Le centre de sante de Mbang Foulbe dans la localité de Ngah’ha qui a bénéficié d’une dotation en matériels d’accouchement et des équipements a également été visité par le Minepat, l’ambassadrice d’Italie et leur suite.

Le patron de l’économie a apporter des crédits supplémentaires pour encourager dans leurs efforts, les écoles qui travaillent dans les conditions difficiles avec une croissance du niveau de scolarisation de la jeune fille et la région de l’Adamaoua qui dans son ensemble affiche un taux d’exécution du BIP de l’ordre de 95%, en plus des appuis des partenaires. Dans chaque établissement visité, des dotations ont été allouée pour améliorer la scolarisation et le bien-être des enfants de l’Adamaoua. Aux autorités, le Minepat a demandé de veiller à la réalisation efficiente des dotations et investissements.

Lire aussi / Also read
Ibrahima Farikou : Doyen de la Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales de Garoua

La réaction de madame l’ambassadrice d’Italie face à toutes ces avancées a été plus que positive. Reconnaissant que l’éducation est la base pour le développement d’un pays et son rôle dans le renforcement de la citoyenneté elle s’engage à œuvrer pour que la coopération Cameroun-Italie investisse davantage.

Nous avons remarqué dans l’Adamaoua que les communautés sont bien encadrées par les autorités. Les effectifs sont en nette augmentation dans les classes, ce qui signifie que les parents envoient les enfants à l’école. L’éducation constitue la première défense contre le radicalisme et le terrorisme dans un contexte d’insécurité. Elle permet d’éviter tous ce qui peut menacer la stabilité d’un pays. Nous savons que le niveau des besoins est encore très élevés et nous pensons pouvoir continuer à encourager les établissements à faire encore plus. Surtout lorsqu’on constate que les fonds sont bien gérés.”

a déclaré Samuela Isopi ambassadrice d’Italie à la presse.

La coopération Cameroun-Italie se porte bien a-t-on pu le constater durant ce périple d’inaugurations, de dotations et de promesses de développement. Beaucoup d’investissements sont donc en vues et les autorités de la région sont chargées de préserver les bons points de cette coopération fructueuse entre l’Italie et le Cameroun.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

8 + 1 =