Port avion
Credeit photo : parstoday.com
NEWSLETTER

Français     English

Share this

La Russie espère que les États-Unis n’agiront pas de manière « unilatérale » pour régler le problème des programmes balistique et nucléaire nord-coréens, a affirmé, ce lundi 17 avril, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, cité par l’AFP.

« J’espère qu’il n’y aura pas d’actions unilatérales comme celles que nous avons vues récemment en Syrie »,

a affirmé le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, lors d’une conférence de presse conjointe à Moscou avec son homologue sénégalais Mankeur Ndiaye.

Lavrov faisait en fait allusion à l’attaque américaine du 7 avril contre une base aérienne dans la province de Homs, attaque menée à peine quelques jours après l’incident chimique à Idlib. Or, certains médias et pays occidentaux l’ont attribué à Damas, sans pour autant fournir de preuves et ce, malgré le fait que le gouvernement syrien a démantelé en 2014 tout son arsenal chimique.

« Nous n’acceptons pas les aventures nucléaires et balistiques de Pyongyang en violation des résolutions de l’ONU, mais cela ne veut pas dire qu’il est dès lors possible de violer le droit international en utilisant la force contre la Corée du Nord », a-t-il poursuivi.

Lavrov a également affirmé que la Russie insistait sur une enquête réaliste et transparente sous la supervision des Nations unies à propos de l’attaque chimique présumée à Khan Cheikhoun.

Lavrov a ajouté qu’il n’avait pas l’intention de répondre aux « accusations sans fondement » portées contre Moscou en rapport avec la situation en Syrie. Toujours selon le ministre russe des Affaires étrangères, les Américains ont détruit l’Irak et la Libye et ils cherchent à présent à s’en prendre à la Syrie par leurs ingérences.

Source : parstoday.com

Share this
Lire aussi / Also read
Comment les hommes de média vivent en Inde ?

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

29 + = 35