Home À la Une Actualités Ngaoundéré : 9 milliards pour la disponibilité de l’eau potable

Ngaoundéré : 9 milliards pour la disponibilité de l’eau potable

Eau Potable Naoundéré

Les travaux de réhabilitation, de renforcement et d’extension  du système d’alimentation en eau potable  de la  ville de Ngaoundéré sont en bonne voie.

Fruit du partenariat  conjoint entre l’État du Cameroun, l’Agence Française  de Développement (AFD)  et la Banque  Européenne  d’investissement, le vaste projet entend réduire à sa plus simple expression les besoins en eau potable des populations de la localité et ses environs. Pour Kildadi Taguiéké Boukar, gouverneur de l’Adamaoua, le projet qu’il qualifie de futuriste coule au bon moment.

Eau Potable Naoundéré - Adamaoua

Ce projet financé à hauteur  de 9 milliards 400.279.556 Fcfa tout taxes comprises  permettra la réhabilitation  de deux réservoirs  d’une extension de 1600 m3, la construction d’un château d’eau de  1500 m3 et la construction d’un réservoir au sol  d’une capacité  de 2500 m3 en tout.

L’ampleur du projet a nécessité la collaboration des autorités pour noyer les incompréhensions. Avec l’appui des autorités nous avons obtenu l’adhésion des populations, je n’en doute pas. C’ est le gage de la bonne exécution dans les délais des ouvrages.

indique Alphonse Roger Ondoa Akoa DG Camwater.

À l’issue des travaux, l’adduction en eau potable de la ville de Ngaoundéré sera plus importante. La capacité  de production nominale va passer de 6000 m3 à 12000 m3 soit le double de la disponibilité actuelle. Dans une métropole carrefour en pleine croissance, le problème de l’eau se pose désormais avec acuité encore que plusieurs quartiers anciens et nouveaux attendent d’être connectés au réseau.

« La ville de Ngaoundéré croit de manière exponentielle, la population a doublé et il fallait que le secteur de l’eau connaisse la même progression. Nous saluons donc cette avancée qui va certainement soulager bon nombre de populations »

révèle Hamadou Dawa, Délègué du gouvernement.

L’entreprise responsable de  réaliser ces ouvrages  est le Groupement  Angélique Gannon Dunkerley dont  le démarrage des  travaux  est prévu le 5 mai 2017 avec une durée de 18 mois. Ces travaux tombent à point nommé  car les populations de l’Adamaoua on longtemps souffert de la qualité de l’eau boueuse et nauséabonde qui coule de pompe.

Malgré le démenti des responsables de la Camerounaise des eaux (CDE), beaucoup soupçonne qu’elle est la principale source des maladies hydriques connues telles que la typhoïde devenue une épidémie dans la région.

×