Séraphin Mamyle-Dane
Séraphin Mamyle-Dane
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Tous ses collaborateurs et proches sont inconsolables après sa disparition. L’ambiance n’aura pas été celle des après fêtes au lendemain de la fête du travail à l’Ecole d’Hôtellerie et de Tourisme de la Cemac (EHT-CEMAC) de Ngaoundéré.

Un air triste avait laissé place à la joie qui s’affichait encore sur les visages quelques heures plus tôt.

« C’est un coup dure pour nous les collaborateurs et l’École d’Hôtellerie et de Tourisme de la Cemac toute entière. Il laisse un grand vide et des chantiers importants à parachever. » a témoigné M. Sali le chef protocole de l’EHT-CEMAC, très affecté.

Après un discours d’encouragement et de motivation de ses collaborateurs à plus d’ardeur, le Directeur Général de l’institution a quitté la scène sans prévenir.

TITRES / HEADLINES

Malaise inattendu

Tout est partie d’une crise d’accident vasculaire-cérébral (AVC) après son allocution de la traditionnelle réception en famille organisée à l’EHT-CEMAC après le défilé de la fête du travail en présence des invités et personnel. Pris par un malaisebrusque, il est rapidement transporté dans un état quasi inconscient à l’hôpital protestant de Ngaoundéré. Malgré les efforts des médecins sur place, aucune évolution sanitaire ne se fera ressentir. Devant la faible évolution des soins, une évacuation sera organisée vers 18h pour l’amener par ambulance médicalisée sur Yaoundé. Aux environs de 22h, la nouvelle de son décès en cours de trajet va tomber comme un couperet.

Mauvaise nouvelle

Homme affable et généreux selon ses proches, il avait marqué plus d’un au cours de son bref séjour à la tête de la prestigieuse école hôtelière de la sous-région Afrique centrale. Sa simplicité et son professionnalisme auront contribué au rayonnement de l’EHT-CEMAC durant son séjour. Séraphin Mamyle-Dane a su imprégner son style managérial et impacter sa dynamique à son entourage. En matinée encore, personne ne pouvait se douter d’un tel drame. La nouvelle qui s’est répandue dans la ville de Ngaoundéré aussi vite que le malaise qui a emporté le brave, a surprise les autorités administratives et forces vives encore sous le choc. « Nous étions à la place des fêtes ensembles pour le défilé de la fête du travail. Je n’en reviens pas et je suis sans mots. Que son âme repose en paix » se remémore une autorité de l’Adamaoua.

Multiples reformes

Nommé Directeur Général par l’Acte Additionnel n°20/CEMAC-CCE-11 du 6 Novembre 2012, ce Centrafricain d’origine s’était fixé comme objectif de marquer la vie de l’EHT-Cemac de Ngaoundéré de son emprunte en révolutionnant son fonctionnement pour l’arrimer aux standards internationaux. Il a engagé d’importantes réformes au sein de l’institution de formation sous régionale qui lui ont valu les félicitations des autorités de la sous-région CEMAC.
A mettre à son actif, la formation des étudiants de niveau Bachelor et Master en hôtellerie et en tourisme et la mise en place du système LMD dont le référentiel des programmes de formation professionnelle a été validé le 18 juin 2013 à Douala et entériné par Décision n°17/13-UEAC-EHT-CM-25 du 23 septembre 2013, portant exécution du référentiel des programmes de formation professionnelle en vue de rendre effectif l’arrimage de l’EHT-CEMAC au système LMD.
Sous son impulsion, de nombreux partenariats ont été développés avec d’autres institutions similaires de formation pour augmenter l’accessibilité à la formation des cadres techniques. Son ouverture d’esprit l’aura conduit à exposer pour la première fois de son histoire l’EHT-CEMAC au Salon Promote 2017 en vue d’un rapprochement avec les partenaires et potentiels apprenants. Séraphin Mamyle-Dane s’en va sans avoir fini ce qu’il a commencé. Et c’est toute la CEMAC qui lui rend hommage.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

81 + = 85