lagdo
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Avec le retour des pluies, ce site touristique du Lagon bleu attire les touristes de divers horizons. Lagdo, est à soixante dix kilomètre au Sud de Garoua dans la région du Nord-Cameroun. Une étendue d’eau s’étale à perte de vue. Des vagues viennent terminer leur course sur « la cote ». Des familles de pêcheurs vont et viennent. L’activité est intense.

Dans les abords de l’étendue d’eau, la végétation est pourtant typiquement sahélienne ; steppe, arbustes rabougris. Est-ce un rêve ? Une mer en plein sahel ?

Action de l’homme

Lagdo est situé dans le septentrion en pleine zone sahélienne. Les pluies sont rares, le vent est sec. Mais dans cette localité, 70 kilomètres en long et 40 kilomètre en large sont couverts d’eau. Généralement les eaux des lacs sont calmes et lourdes. À Lagdo, les vagues viennent et partent comme dans la mer. C’est le fruit de l’action de l’homme. Entre 1978 et 1984, la localité a connue la construction du barrage hydroélectrique de Lagdo, fruit de la coopération du Cameroun avec la Chine.

lagdo

Accès à l’eau

Selon des sources, le projet visait non seulement à desservir le septentrion et même les pays voisins en énergie hydroélectrique mais aussi à créer cette retenu d’eau pour donner aux populations la possibilité d’avoir un accès facile à l’eau. Mais surtout, le lac devait faciliter la conduite de l’opération sahel vert qui consistait à planter les arbres dans cette partie du Cameroun pour lutter contre l’avancée du désert du Sahara.

lagdo

Site touristique

Aujourd’hui c’est un objectif atteint. Autour de Lagdo, la verdure est visible, les populations vivent avec grand bonheur la présence de l’eau. En plus, Lagdo est devenu un véritable site touristique. Le barrage avec ses eaux ruisselantes en aval, le monument commémoratif avec ses belles couleurs, son histoire, et ses belles fleurs attirent les visiteurs à n’en plus finir.

Lire aussi / Also read
Cameroun - Retrait de la CAN 2019 : Comment en est-on arrivé là ?
lagdo
Unknown

Ici le centre touristique LAGON BLEU a fait construire un paradis. Restaurant, hôtel, guide, le centre offre un cadre de retraite approprié pour un cour séjour de méditation et d’évasion.
Les pieds dans l’eau, le touriste déguste les mets d’ici et d’ailleurs, observe la nature avec ses belles collines, sa visibilité à perte de vue. La chaleur des peuples autochtones rajoute à la beauté des lieux. Ces populations elles même objet de curiosité, avec leurs accoutrements extraordinaires, leurs danses exotiques, leurs chants curieux.

lagdo

Un voyage dans le septentrion c’est aussi visiter Lagdo avec sa diversité culturelle constituée des mousgoums qui vivent de la pêche.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

− 1 = 5