Dossier Opinions Réaction du Colonel Didier Badjeck au rapport d'Amnesty International

Réaction du Colonel Didier Badjeck au rapport d’Amnesty International

-

- Advertisment -

Face aux accusations d’Amnesty International de graves violations à l’encontre des populations civiles, dans le cadre de la lutte contre secte islamique Boko Haram, par l’armée camerounaise, le chef de la division Communication au Ministère de la Défense s’exprime.

« Le ministère de la défense n’a jamais participé de manière conceptuelle aux atteintes contre les Droits de l’homme. Dans la formation de militaires camerounais, tous les modules sont mis à la disposition des soldats. Nous avons un procédé pour vérifier que toutes les actions se passent conformément au respect des droits de l’homme ».

blank
Rodrigue Tapeo
Journaliste, Communicateur, Promoteur culturel et Coordonnateur du Groupe FAD'ART. Il a travaillé avec plusieurs médias (radio, presse écrite, télévision, journal en ligne) dans le Septentrion du Cameroun. Il est aussi membre de la Société Civile Camerounaise, Consultant en communication sociale et développement de projet.

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×