Koulagna Nana
Koulagna Nana
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Le maire de Touboro, Koulagna Nana, puissant homme politique du Mayo-Rey, Région du Nord, s’est éteint samedi dernier à l’hôpital norvégien de Ngaoundéré.

L’élu de l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp) qui présidait l’exécutif communal, de Touboro, s’en est allé. «Le maire est décédé ! Je suis sous le choc » a déclaré une conseillère de la municipalité joint au téléphone.

À 71 ans, Koulagna Nana, s’en va après une longue maladie à Ngaoundéré. Né dans l’arrondissement de Touboro vers 1946, il avait gagné la mairie lors des dernières élections municipales en 2013, alors qu’elles n’étaient pas gagnées d’avance.

TITRES / HEADLINES

Parcours atypique

Koulagna Nana a débuté sa carrière professionnelle comme instituteur. Nommé par la suite percepteur de trésorerie de Garoua, il décide de quitter son poste pour commencer des études en soins vétérinaires. Son brevet en poche, il servira dans les villes de Bafoussam, Mokolo, Bankim…

Militant engagé

Le défunt figurait parmi les rares grands cadres de l’Undp dans le septentrion. Koulagna Nana par la force de son caractère tenace s’est défait de l’influence du Lamido de Rey-Bouba et Sénateur Aboubakary Abdoulaye, pour s’imposer dans l’univers politique du Mayo-Rey fortement acquis au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), parti au pouvoir.

Défenseur des causes justes

En 1992, malgré le contexte fort hostile à l’opposition au régime, Koulagna Nana devient député. Siège qu’il perdra au bout d’un mandat. Mais avant, il aura marqué les esprits en obtenant la levée de l’impôt traditionnel qui était versé au chef et que ses gardes prélevaient parfois de force.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

1 + 9 =