Jean Marie Benoit Bala
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Retrouvé mort dans des circonstances troubles, le corps de l’évêque de Bafia Monseigneur Jean Marie Benoit Bala, a été rendu à l’église catholique le 17 juillet dernier, pour inhumation après un communiqué controversé sur les circonstances de sa disparition.

Après plus d’un mois à la disposition de la justice pour besoin d’enquête, le corps restitué à la communauté catholique du Cameroun du regretté prélat sera officiellement inhumé le 03 Août 2017.

« Le corps du défunt a été mis à notre disposition à charge pour l’Eglise d’organiser ses obsèques qui sont prévues en dates du mercredi 02 et jeudi 03 aout 2017 à Bafia selon le programme qui vous sera communiqué »

a fait savoir Monseigneur Samuel Kleda, Archevêque de Douala. Dans son communiqué daté du lundi 17 juillet 2017, le Président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun

TITRES / HEADLINES

Thèse du suicide rejetée

Mgr Samuel Kléda dans une déclaration lors des activités de la 11e assemblée plénière des évêques de l’Afrique centrale à Yaoundé, a indiqué que «les évêques maintenaient leur position» à savoir que «Mgr Jean-Marie Benoit Bala a été brutalement assassiné». Une posture qui conteste la publication du 04 juillet par Jean-Fils Kléber Ntamack, Procureur en charge de l’enquête, que «la noyade était la cause la plus probable de décès» de Mgr Bala. Le communiqué relève au passage «l’absence de toute trace de violence sur le corps du défunt».

Persécution diabolique du clergé

Dans leur déclaration du13 juin 2017, les Evêques du Cameroun réunis en Assemblée plénière extraordinaire au siège de la Conférence Episcopale Nationale à Mvolyé dénonçais rappelaient dans le point six (06) que cette disparition tragique n’est pas un fait anodin. « Nous avons le triste souvenir de plusieurs autres prélats, membres du clergé et personnes consacrées qui ont été assassinés dans les conditions non élucidées jusqu’à ce jour. Pensons notamment à Mgr Yves PLUMEY (Ngaoundéré – 1991), Abbé Joseph MBASSI (Yaoundé – 1988), Père Antony FONTEGH (Kumbo-1990), les Sœurs de Djoum (en 1992), Père Engelbert MVENG (Yaoundé – 1995), pour ne citer que ceux-là. » soulignant au passage leur inquiétude. « Nous avons le sentiment que le clergé au Cameroun est particulièrement persécuté par des forces obscures et diaboliques».

Lire aussi / Also read
Issa Tchiroma Bakary: « Les hommes de médias ne sont pas au dessus des lois »

Programme des obsèques de Mgr Jean Marie Benoit Bala, rendu public.

Lundi 24 juillet 2017

Neuvaine de messe jusqu’à mardi 1er aout, tous les jours à 16h en la cathédrale de Bafia

Mercredi 02 août 2017
  • Levée du corps à la Morgue de l’hôpital général de Yaoundé.
  • Messe en la cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé.
  • Départ pour Bafia. Accueil du corps de Monseigneur au pont d’Ebebda par les fidèles du diocèse de Bafia, vitesse réduite du cortège. Idem à Balamba et à Ombessa.
  • Accueil à l’entrée de la ville de Bafia par les fidèles, vitesse réduite du cortège.
  • Installation de la dépouille en la cathédrale de Bafia.
  • Messe toutes les trois heures (à 18h, 21h, 24h, 03 h et 06h.
Jeudi 03 aout 2017
  • Messe de Requiem à 10h, suivie de l’inhumation.

La Conférence épiscopale nationale du Cameroun précise que « les horaires de la levée du corps et de la Messe en la cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé seront fixés incessamment. »

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

− 3 = 1