NEWSLETTER

Français     English

Share this

Emporté par la pollution environnementale il y’a douze (12) mois cette vaste étendue d’eau du lac Transcam renoue avec ses courants d’eaux d’ententes après des travaux d’aménagements.

Une étendue d’eau majestueuse au cœur de la ville, un décor idéal dont rêve n’importe quelle métropole. C’est ceux à quoi était destiné le « lac transcam » à sa création avec ses eaux qui reflétaient la beauté du château d’eau. Traversée par une route qui relie le centre ville aux quartiers sud de Bamyanga et de Haut plateau, le lac Transcam de Ngaoundéré est un lieu unique jadis considéré comme l’endroit le plus exotique de la ville.

Aujourd’hui il n’est plus que l’ombre de lui-même. Depuis lors, la cité métropole n’a cessé d’avoir la vision de se doter d’un grand lac en mesure de rendre la ville enchanteresse. Les magistrats municipaux qui se sont succéder ont marqué d’une empreinte l’histoire du lac Transcam. Malheureusement au printemps 2016 une tempête violente a rompu la digue de retenue d’eau et précipité son assèchement. Tout un écosystème s’est alors effondré en quelques semaines. Visiteurs, agriculteurs, pêcheurs, animaux et oiseaux… n’avaient plus cette source d’eau nourricière.

Logé sur un site prestigieux, le lac Transcam est capable d’améliorer l’embelli touristique de la région. Situé à proximité d’un grand hôtel qui porte par ailleurs le nom du dit lac, l’endroit jouit de plusieurs atouts. Tout au tour se développe des quartiers modernes, ici villas et duplexes splendides de model californiennes sorte de terre, même si d’aucuns jugent sa progression lente. La Communauté Urbaine de Ngaoundéré qui en est le propriétaire est engagé à réaménager le site. Mais le maitre d’ouvrage Hamadou Dawa voit plus loin, « il ne s’agit pas d’assurer au lac Transcam une croissance rapide mais une longue vie ». Pourvu que la renommée d’entend revienne.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

27 − 25 =