enseignements secondaires
© chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le personnel des enseignements secondaires de la région château d’eau s’engage à sortir des ses ornières.  Cela fait une semaine que les classes ont démarrée sur l’ensemble du territoire national du Cameroun. La région de l’Adamaoua n’a pas failli à cette tradition de lancer les cours dès l’entame de la nouvelle année.

La nouvelle année scolaire à pour boussole

« Enseignement de seconde génération, pour la formation des citoyens aptes à promouvoir le bilinguisme le multiculturalisme et le vivre ensemble ».

Un thème révélateur qui devrait susciter l’adhésion de tous pour être son effectivité dans les établissements. Sur le plan pédagogique, les enseignements devront respecter les normes pour aboutir à de meilleures performances.

« Nous allons tout mettre en oeuvre pour que les résultats soient améliorés. Un emploi de temps pluridimensionnel par classe et par enseignant sera mis à la disposions des élèves et enseignants » a plaidé Nyamya François, Délégué Régionale des enseignements secondaires.

Bilan

Les résultats un peu flatteurs obtenus par la région du château d’eau aux différents examens devraient être améliorés cette année scolaire 2017/2018 selon les principaux acteurs. Le taux global de réussite de la région est de 52.85%, qui est relativement en hausse. Ce qui a permis à l’Adamaoua de se hisser au pied du podium synonyme de 3ème rang sur 10 régions. Un score pas mauvais avec mention « peut mieux faire » attribué par la tutelle régionale. Toutefois quelques zones d’ombres ont émaillé le déroulement de l’année. Aux nombres desquelles figurent la gestion obscure des vacataires ; l’abandon des postes et l’absentéisme des enseignants ; sans oublier la sempiternelle question autour du fonctionnement peu orthodoxe des Association des parents d’élèves et enseignants (APEE) dans la majorité des établissements. Des réalités qui feront l’objet d’attention particulière de l’Administration qui compte bien veiller aussi bien à la qualité des enseignements qu’au bon fonctionnement des institutions de formation.

Défis

La réussite de la nouvelle année scolaire en marche constitue un réel défi pour les acteurs. A côté de cala d’autres grandes échéances attendent la communauté des enseignements secondaires. La région de l’Adamaoua va accueillir les prochains jeux FENASCO qui mobilisent des centaines de personnes. Le gouverneur de la région se veut rassurant

« nous avons demandé aux enseignants d’être ponctuel et de couvrir tous leurs programmes, recommander que des mesures de sécurités soit prise au niveau de chaque établissement, nous voulons le succès sur toute la ligne. » a répété Kildadi Taguiéké Boukar.

Un défi à relever qui interpelle chacun des acteurs afin que l’Adamaoua demeure dans le carrée d’As scolaire.

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

26 − = 17