panique ngaoundere
© chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Épisode dramatique dans le feuilleton d’arnaque par voie de téléphonique, des soit disant informateurs sans foi ni loi sèment la panique à Ngaoundéré.

« Bonjour je m’appelle Affana Alain rappelle moi dès réception, un des tes proches veut te tuer »

C’est la teneur d’un message reçu d’un numéro anonyme par Souley. Ce jeune commerçant résidant au quartier Mbideng fait partie d’une longue liste des personnes ayant été pris de court par ces messages aux termes et substances apocalyptiques. Ce parfait cercle vicieux continu de semer la pagaille et les victimes se recrute parmi toutes les souches de la population.

« La semaine dernière, une personne m’a informé que j’ai un problème grave car un de mes proches veut ma mort. J’ai rien compris de ce message et pris panique. Deux jour plus tard je raconte cette mésaventure mobile à un collègue qui me dit avoir reçu un appel similaire » relate Rostand fonctionnaire.

Cette nouvelle race de criminels choisit minutieusement ses victimes en fonction des paramètres économiques.

« Après le coup de fil, j’ai été recontacté 24h après pour réclamer une motivation financière avant de dénoncer le présumé bourreau tapis dans l’ombre » révèle Gilbert victime résident à Bamiyanga.

L’idée consiste donc à extorquer de l’argent à ces derniers en détresse suite à l’annonce d’un crime éventuel. De quoi susciter la panique dans les ménages et un malaise psychologique certain chez les personnes ciblées. La fausse manœuvre qui fait planer inquiétude et anxiété est une véritable gangrène pour la population qui doit déjà composé avec les kidnappings, le grand banditisme, les crimes rituels qui ont fait leurs lits dans les villes de la région.

Chacune des victimes réagis en sa manière à ces chantages. D’aucuns sont prise de panique et se tourne vers la police pour dénonciation et plainte, d’autres prennent le chemin des locaux des opérateurs téléphoniques concernés afin d’identifier les numéros de ces arnaqueurs, oiseaux de mauvaise augures. Les autorités quant à elles appellent au calme et à la vigilance

« Il faudrait que les populations sache adopter les bonnes attitudes face à ce type de phénomènes grandissant » conseil une personnalité administrative.

Ces démarches entreprises restent malheureusement lettre morte de l’avis de Bobbo Nouhou l’une des victimes. Devant l’ingéniosité négative de ses acteurs de l’ombre difficile de les démasquer. La prudence doit donc être de mise.

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

21 − 18 =