route dang
Credit Photo : chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Depuis environ trois semaines, il ne se passe pas 3 heures sans qu’un camion ne soit bloqué ou ne tombe au lieu dit pharmacie Dang sur l’axe lourd Ngaoundéré – Garoua de la route Nationale numéro 1.

Les camions et bus de transport étaient stationnées des deux côtés de la voie avant et après le point de rupture en attendant le rétablissement. Pas question pour les chauffeurs de courir le risque. Les petits véhicules se sont vus contraint d’emprunter une déviation pour pouvoir circuler.

route dang
Credit Photo : chateaunews.com

« La route se trouve dans une cuvette et il y a les canalisations d’eau qui passent et sous le poids des véhicules, ces canalisations lâchent »,

explique la délégué régional des travaux public. Sur place, les engins de l’entreprise contractante appuyés tirent les camions qui se sont embourbés pour que reprenne rapidement le trafic.

route dang
Credit Photo : chateaunews.com

Jusqu’à 10 heures ce lundi, la circulation était bloquée. La situation vécue depuis ces dernières heures résulte du réseau vieillissant de la canalisation d’eau. Ava Abanda Sébastien, le chef de bureau de contrôle à la Délégation régionale des Travaux Publiques de l’Adamaoua dresse le constat technique

« au regard des fuites d’eau dans la canalisation existante. Nous avons lancé un appel pour une solution provisoire auprès de l’entreprise contractante pour que la circulation soit maintenue. C’est après la pluie que nous pourrons envisager une solution technique définitive pour disposer d’une route pérenne ».

C’est une route boueuse, dégradée fortement à plusieurs endroits et inondée qui se présente aux automobilistes.

route dang
Credit Photo : chateaunews.com

Aux dires des responsables, les engagements contenus dans les clauses contractuelles avec l’entreprise chargée du bitumage de la route n’auraient pas été respectées.

« Il y a eu négligence de l’entreprise qui a tardé avant de reboucher les trous sur la route pour respecter ses engagements de maintenir la circulation en toute saison »,

a déclaré Mme Teumena Epouse Zolekong Délégué Régional des Travaux Public. À elle d’ajouter

« nous avons prescrit un rechargement du site d’embourbement par des gros blocs drainants avant de mettre le concassé en haut pour que ces gros bloc soient. Le grand problème c’est la fuite de la tuyauterie d’eau ».

L’entreprise ici incriminée n’est nulLE autre que l’opérateur tchadien de BTP ESICO qui a obtenu le marché avec le gouvernement du Cameroun et dont la base logistique se trouve à proximité du pesage de Manwi.

Lire aussi / Also read
Cameroun : Précisions sur le don d’ordinateurs du Chef de l’État aux étudiants
BTP ESICO - route dang
Credit Photo : chateaunews.com

Perte économique

Les dégâts sont énormes pour l’économie de la sous-région. Les chauffeurs sont aux abois.

« Je suis quitté de Bafoussam pour kousseri et on est bloqué depuis hier 18h à ce niveau. Il faut que le gouvernement agit pour réfectionner cette route. Même à Dabanga sur la route de Kousseri qui est défectueuse ce n’est pas ainsi alors que nous sommes au centre-ville »,

déplore Adrien chauffeur de Camion. Du côté des transporteurs les dégâts suite au mauvais état de la route sont multiples.

« Nous n’arrivons pas à respecter les délais de livraison, nos véhiculent tombent en panne, les marchandises se détériorent et c’est nous qui supportons les pertes »,

décrit Mahamat Adoum transporteur.

Le gouverneur de l’Adamaoua Kildadi Taguiké Boukar est descendu sur les lieux avec son équipe pour diligenter les travaux de rétablissement de la circulation.

gouverneur adamaoua
Credit Photo : chateaunews.com. Le Gouverneur de l’Adamaoua

« Nous constatons que la dégradation de la route qui se situe à l’entrée d l’université de Ngaoundéré est exponentielle. Il est urgent de tout mettre en œuvre pour que cet axe sur un linéaire de 900 mètres soit refait dans les prochains jours »,

a déclaré le gouverneur sur le terrain.

Principal accès pour joindre le campus universitaire et la partie Nord du Cameroun. La forte intensité des pluies associées au flux important des véhicules ne pouvaient qu’occasionner la rupture. Autre problème à ce niveau, la présence d’une grande canalisation de la Camwater de 250 ml qui devrait être déplacée.

« Les mesures sont prises. La CDE a été saisie par les services du gouverneur et dans les prochains jours cela sera effectuée »,

précise le délégué régional des travaux public pour l’Adamaoua.

route dang
Credit Photo : chateaunews.com

En ce qui concerne le retard accusé dans l’exécution des travaux relevés par les autorités, les responsables de la société s’en défendent.

« On nous demande là d’effectuer des travaux substitutionnels qui seront repris après. Cela va nous occasionner des couts supplémentaires qui ne sont pas prévus. Nous avons des retards de paiement des prestations ? »,

réagit M. Nasser responsable de la société en charge de bitumer la route, face à la situation.

Lire aussi / Also read
L’Extrême Nord sous le poids des déplacés camerounais et des réfugiés nigérians

Un retard que les autorités relativisent.

« La société contractuelle de BTP ne devrait pas s’en faire pour les paiements. Nous exhortons Esico à se mettre au travail et les paiements somme souhaitées vont suivre »,

a relevé le gouverneur de la région. À cette veille de rentrée scolaire, il est primordial que la route passe pour que les étudiant soient en salle de cours à l’heure.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

− 4 = 5