centre-hemodialyse
Credit Photo : chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Share this

La région de l’Adamaoua disposera bientôt d’un centre d’hémodialyse. Les populations pourront alors bénéficier de soins de qualité dans un hôpital régional de référence, de structures aux normes.

L’infrastructure rentre dans le cadre du programme triennal de construction de 08 centres régionaux de référence, décidé par le chef de l’Etat du Cameroun, Paul Biya. Il s’agit pour le gouvernement de réduire les distances à parcourir pour se soigner.

centre-hemodialyse
Credit Photo : chateaunews.com. Travaux de fondations

En compagnie de sa suite, le ministre de la Santé Publique a effectué une visite des deux importants chantiers.

“J’ai constaté que les fondations du centre d’hémodialyse régional sont sorties et nous pensons que dans les trois mois, nous devrons avoir achevé les bâtiments, et les équipements sont en train d’arriver”,

a promis André Mama Fouda Ministre au cours de son bref séjour à Ngaoundéré.

Après avoir visité le chantier de construction du Centre Hospitalier de Garoua, le Minsanté est venu s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de construction du Centre Hospitalier de référence de Ngaoundéré, situé au quartier Beka Hosseré. Une structure généraliste avec tous les services et spécialités de la médecine. Au cours de sa visite, le Ministre de la Santé publique qu’accompagnait le secrétaire d’Etat à la Santé, Alim Hayatou a visité le Centre d’hémodialyse de l’hôpital régional de Ngaoundéré.

centre-hemodialyse
Credit Photo : chateaunews.com

Réduire la mortalité

Classée dans la 2ème catégorie des structures de santé au Cameroun, le Centre d’Hémodialyse est bâtie sur une superficie de 05 hectares avec une capacité de 130 lits pour un coût de construction total de près de 15 milliards de Fcfa. Le Centre aura pour mission de réduire la mortalité, la morbidité dans la sous-région Afrique Centrale et le nombre d’évacuations sanitaires.

« Avec cette structure, les populations auront un meilleur accès aux soins. Nous allons donc nous atteler à suivre que ce projet se réalise suivant les règles de l’art »,

a précisé le Minsanté.

Lire aussi / Also read
Cameroun – Nécrologie : L'ex Ministre Polycarpe Abah Abah perd son fils, sa belle-fille et son petit-fils dans un accident

D’après André Mama Fouda, l’entreprise marocaine a moins de 16 mois pour livrer le Centre hospitalier régional de Ngaoundéré.

« Les 150 milliards de Fcfa du volet santé du Plan d’urgence triennal sont déjà entièrement mobilisés. Il ne revient qu’à l’entreprise marocaine, adjudicataire du marché, Alliances Construction Cameroun, de les utiliser et de livrer le chantier suivant les normes rigoureuses qui sont prescrites »,

affirme le ministre de la Santé publique.

Respect de délais

Il a souhaité par ailleurs que la saison des pluies ne soit pas présentée comme un obstacle à l’évolution du chantier. André Mama Fouda a instruit l’entreprise de prendre des dispositions adéquates pour achever les constructions en août 2018.

Le Minsanté a rassuré les populations de ce qu’il suivra lui-même l’exécution de ce chantier qui sera conduit au même moment que le redressement du Centre d’imagerie médicale de Ngaoundéré et la construction du Centre d’hémodialyse. Le Centre hospitalier régional de Ngaoundéré devra donc ouvrir ses portes au public dans les tous prochains mois.

Pour rappel, le volet santé du Plan d’urgence triennal prévoit la construction des hôpitaux de référence dans les chefs-lieux de région ne disposant pas d’hôpitaux généraux, ainsi que la réhabilitation et la remise à niveau des plateaux techniques des hôpitaux généraux de Yaoundé et de Douala et celui du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Yaoundé.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 72 = 81