Home Culture Peinture Waziri Ndonga Daba : Le charmant visage du métier d’Art plastique

Waziri Ndonga Daba : Le charmant visage du métier d’Art plastique

0
Waziri Ndonga Daba : Le charmant visage du métier d’Art plastique
Crédit Photo : Boubakary Moussa, chateaunews.com. Tableau de Waziri Ndonga Daba

Il existe tout de même dans une société en perte de valeur et d’identité, des hommes de talents comme Waziri Ndonga Daba, qui cherchent à faire triompher une image généreuse de l’Afrique. Ils embrassent la modernité sans pour autant trahir les valeurs ancestrales.

Waziri Ndonga Daba
Crédit Photo : Boubakary Moussa, chateaunews.com. Waziri Ndonga Daba, peintre-sculpteur

C’est le sentiment que l’on a devant les œuvres d’arts exposées le temps d’une journée à l’esplanade de la commune d’Arrondissement de Ngaoundéré premier.

Le peintre-sculpteur Waziri Ndonga Daba restitue dans ses moindres nuances et jette un regard rétrospectif sur le mode de vie, le quotidien et les structures des communautés de son Extrême-Nord natal.

Tableaux de Waziri Ndonga Daba
Crédit Photo : Boubakary Moussa, chateaunews.com. Tableau de Waziri Ndonga Daba

Dans une ville de Ngaoundéré où le citoyen est contraint de faire le choix entre la pacotille chinoise et la brocante européenne, le vernissage de cet artiste né en 1969 à Mokong ne passe pas inaperçu. Ses tableaux à coup de touches brutes dont 80% de nature et 20% de l’abstrait nous font voyager dans l’espace et le temps. Du naturalisme brut au réalisme affligent, immanquablement, le peintre présente les différentes facettes de sa région : culture, nature, artisanat, tradition et architecture.

Tableaux de Waziri Ndonga Daba
Crédit Photo : Boubakary Moussa, chateaunews.com. Tableau de Waziri Ndonga Daba

«C’est une approche insolite qui veut célébrer que condamner ou critiquer, elle rend hommage à la nature »,

décrit l’auteur de ces œuvres multiformes.

Celui qui dit avoir appris à ne pas s’excuser pour son handicap mais au contraire, trouver des moyens à le surmonter possède une longue carrière dans le milieu, soit 20 ans d’expérience. Pensionnaire de la galerie Vina Art située aux camps des Norvégiens à Ngaoundéré, il a fait le tour des expositions sur le continent dont Ndjamena, Libreville et surtout le célèbre Salon International des Arts et de la Culture de Ouagadougou.

Tableaux de Waziri Ndonga Daba
Crédit Photo : Boubakary Moussa, chateaunews.com. Tableaux de Waziri Ndonga Daba

Avant le contexte d’insécurité actuel, ses toiles s’arrachaient à pris d’or par les collectionneurs.

« À l’époque on pouvait vendre jusqu’à 500 tableaux par an au près des touristes occidentaux, mais aujourd’hui on peut à peine vendre 30 », regrette-t-il.

L’artisanat dans un tel contexte joue sa survie sur les exploits talentueux de ses guerriers culturels.