Home À la Une Actualités Kolofata : 15 000 sinistrés de Boko Haram soutenus par la Croix Rouge

Kolofata : 15 000 sinistrés de Boko Haram soutenus par la Croix Rouge

0
Kolofata : 15 000 sinistrés de Boko Haram soutenus par la Croix Rouge
Credit Photo : chateaunews.com

Les déplacés de Kolofata ont reçu une assistance alimentaire, de la part du Comité internationale de la Croix Rouge (CICR), pour la quatrième fois d’affilé en cette année.

L’assistance offerte aux milliers de déplacés de la localité de Kolofata, région de l’Extrême-nord en proie aux exactions de la secte islamique Boko Haram semble vitale.

« Nous remercions le CICR pour son assistance envers les personnes déplacées. Ils nous aident avec les denrées alimentaires, les ustensiles de cuisine, les biens essentiels. Nous sommes convaincus qu’avec les efforts de l’Etat et les organisations humanitaires tels que le CICR notre situation va davantage s’améliorer ».

Tel est l’expression de joie et de remerciement de Malloum Koura, déplacée ayant bénéficié de l’assistance. Comme lui, les témoignages sont assez nombreux dans cette ville terrorisée par les actes de la secte islamiste Boko haram.

Le quatrième round de distribution d’aide alimentaire aux populations vulnérables a été effectué le 05 octobre dernier. Cette opération qui vise 2500 ménages, soit 15 000 personnes déplacés est constitué de plusieurs types produits de première nécessité. Chaque déplacé recevait 75 Kg de riz, de 10 litres d’huile raffinés, d’1 Kg de sel, de 12 Kg de farine enrichie et bien d’autres. Les populations, sorti nombreux n’ont pas manqués d’exprimer leurs gratitudes à l’endroit de cette organisation qui leur prête main-forte depuis un certain temps. C’est tout satisfait que, hommes, femmes vulnérables de cette localité ont regagnés leurs demeures respectives. Plusieurs d’entre eux n’ont pas tarit d’éloge à l’endroit de cette organisation.

Rien que pour cette année 2017, environ 60 000 personnes internes et résidents dans le Logone Chari, le mayo Sava, Mayo Tsanaga, et le Diamaré reçoivent un soutien en vivres. Talba Lamine, élite de localité, au nom de sa communauté déclare :

« nous sommes fier de ce que le CICR fait. S’il n’y avait pas cette délégation, nos populations allaient beaucoup souffrir. L’arrivée du CICR nous galvanise ».

C’est depuis le début de la crise sécuritaire en 2013, dans la région de l’Extrême nord depuis que cette organisation internationale multiplie ses actions en faveur des populations victimes de cette crise. Cette phase de distribution de don, qui n’est pas la dernière se reproduira certainement dans les toutes prochaines semaines, selon le responsable de distribution sur le terrain de la Croix rouge internationale.

×