NEWSLETTER

Français     English

Partager cet article / Share this post
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cette Association pour la Lutte contre les Violences faites aux Femmes (ALVF) a reçu lors de la 1er édition de la “Best initiative for girls award” un trophée et une attestation qui marque la reconnaissance des pouvoirs publics et des partenaires étrangers dans son combat pour les droits des filles.

La reconnaissance vient sans doute booster le morale et l’engament des membres de cette association dans son combat pour la reconnaissance des droits des filles et femmes dans la région de l’extrême nord du Cameroun depuis plusieurs années. En marge de la première édition de la “Best initiative for girls award”, l’ALVF (Association pour la Lutte contre les Violences faites aux Femmes) a reçu cette distinction en reconnaissance pour son engagement et ses efforts pour la promotion et la protection des droits de la jeune fille.

Ce prix décerné lors de la journée internationale de la fille a été remise par la représentante du ministre en charge de la promotion de la femme et de la famille. Il est destiné aux meilleures initiatives en faveur de filles. C’est un partenariat entre le ministère de la promotion de la femme et de la famille et PLAN International à travers son projet « Because i’m a girl » que ce prix a été institué.

Être parmi les trois finalistes lors de ce pris constitué d’un jury multi-sectoriel est une grande reconnaissance pour cette organisation. Pour madame Doumara Aissa,

« c’est une forme de reconnaissance qui va booster notre engagement sur le terrain. Nous sommes ravis que, ce que nous faisons, soit connu et entendus à travers le pays. Si des telles instances reconnaissent ce que nous faisons, ça ne fait que nous ragaillardir. Les défis sont encore nombreux », renchérit-elle.

Créée en 1991 sous l’initiative de sept Camerounaises féministes, l’ALVF est une organisation de la société civile camerounaise. Elle est féministe, non mixte, non partisane et à but non lucratif. Sa mission est d’éliminer toutes formes de violence physique, sexuelle ou morale dont les femmes et les filles sont victimes dans tous les espaces : privés, publics ou politiques. L’antenne autonome de la région de l’Extrême Nord, implantée depuis 1996.

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

4 + 4 =