Home À la Une Actualités Consolidation de la paix : Bientôt une Stratégie de relèvement mise sur pied au Cameroun.

Consolidation de la paix : Bientôt une Stratégie de relèvement mise sur pied au Cameroun.

0
Consolidation de la paix : Bientôt une Stratégie de relèvement mise sur pied au Cameroun.

A l’initiative du Minepat et les partenaires internationaux un atelier de restitution vient de se tenir à Garoua le 13octobre dernier.

Le Cameroun fait face depuis maintenant quatre ans à une crise humanitaire dans sa partie septentrionale et de l’Est avec son lot de personnes réfugiées, déplacées internes ou retournées, du aux crises sécuritaires et conflits en République centrafricaine et au Nigéria. Cette crise complexe est venue exacerber la précarité dans laquelle vivaient déjà les populations de ces quatre régions. En effet, la pauvreté, le sous-emploi, l’accès inéquitable aux services sociaux de base, à la terre et aux moyens de production, les aléas climatiques telles que les inondations et la sécheresse, l’insécurité alimentaire et nutritionnelle font partie des défis auxquels le gouvernement et les acteurs humanitaires et de développement pour assurer qu’aucune personne dans ces régions est laissée de côté sur le chemin de l’émergence. Cela ne sera possible que la mise en œuvre de ses actions prenne en compte la recherche de la paix, de la justice et de la cohésion sociales ainsi que met en place les conditions d’un développement durable.

Face à l’ampleur de la situation, l’atelier de Garoua était l’occasion pour toutes les parties prenantes de ce processus, d’être informés de l’importance du processus de relèvement et de consolidation de la paix dans les régions du Septentrion et de l’Est ; du chemin parcouru depuis le lancement du processus ; des résultats préliminaires des travaux des groupes thématiques. Ce travail qui a commencé à Yaoundé et qui s’est déjà nourri des résultats d’un atelier régional à Bertoua, ne pouvait être achevé sans se nourrir de la perspective de terrain à l’Extrême-Nord et au Nord.

« L’atelier d’aujourd’hui permettra d’affiner la compréhension commune autour des défis et causes auxquels font face ces régions, et d’identifier les priorités pour le relèvement et la consolidation de la paix. En effet la stratégie de relèvement et de consolidation de la paix s’articule autour du renforcement du lien humanitaire et développement, condition indispensable pour adresser les causes immédiates, sous-jacentes et structurelles des problématiques auxquels sont confrontées les populations des quatre régions ; elle permet d’identifier des solutions qui renforceront la résilience des populations et des systèmes touchés par les crises. » explique Mme Marie France Des jardins représentante des organismes du système des nations unies partenaires.

Ainsi, parmi les partenaires, nous avons OCHA, UNICEF, PNUD, UNHCR et ONUFEMMES qui sont des acteurs incontournable dans ce projet en collaboration avec le Minepat. Pendant les travaux, cinq piliers thématiques ont été débattu : le déplacement forcé, protection et sécurité humaine, gouvernance et services sociaux de base, intégration économique et territoriale, accès à la terre, élevage et production, jeunesse. Le secrétaire général de la région Julien Ndoumba à exhorter les différents participants à l’atelier de mettre en œuvre toutes les résolutions prises une fois le processus lancé.

« Personnellement, au sortir de cet atelier je compte m’impliquer activement pour la vulgarisation du RCP qui constitue une source importance pour que la démocratie et la réconciliation puissent être durable au Cameroun », souligne Mme Maimouna, participante.

Selon Mme Marie France Desjardins représentante des organismes du système des nations unies partenaires. Ils (nations unies) sont convaincus que sans réconciliation et sans paix, il n’y a aucune perspective de développement pas seulement du Cameroun mais dans tous les pays dans le monde.

Piloté par le gouvernement Camerounais, en partenariat avec les nations unies, l’union Européenne et la banque mondiale.

« L’objectif de RCP est de développer une compréhension commune de l’impact et les causes structurelles de la crise et des défis pour le relèvement et la consolidation de la paix. Identifier les besoins et formuler une stratégie autour des priorités pour le relèvement et la consolidation de la paix. Enfin d’élaborer un cadre de redevabilité mutuelle pour une réponse efficace et coordonnée» explique M. Fotso représentant du Minepat à l’atelier de Garoua.

Après la validation de la stratégie par le comité de pilotage et l’accord de partenariat il ne reste que la mise en œuvre pour la période de 2018 à 2022.