Dossier Tapis Rouge HAMADOU HAMIDOU, promoteur du festival culturel YELWATA : «...

HAMADOU HAMIDOU, promoteur du festival culturel YELWATA : « Maroua vie et vibre »

-

- Advertisment -

Le festival culturel YELWATA, 5ème édition, va se dérouler du 27 au 31 décembre 2017. Les préparatifs s’accélèrent pour un succès total. Le maire de la commune de Maroua 1er promoteur de ce festival culturel donne la température des préparatifs à votre journal chateaunews.com.

Apres quelques années d’absence, le festival YELWATA Maroua 1er, revient cette année. Qu’est-ce qui vous a motivé à relancer avec ce festival ?

Le festival yelwata Maroua 1er est un festival annuel que nous avons initié depuis 2010. Nous étions contraints d’arrêter cette organisation suite aux incursions de la secte Boko haram que la région de l’extrême nord a connue depuis quelques temps. L’insécurité qui était très ambiante dans la ville de Maroua nous a amenée à arrêter momentanément l’organisation de ce festival. Mais aujourd’hui, la sécurité est revenu, il faut que tout le monde entier sache qu’il y a la vie à Maroua, que les gens vaquent normalement à leurs occupations, que la reprise des activités économiques est effective.

Parlez-nous de ce festival de façon général.

Yelwata Maroua 1er est un festival culturel qui a été pensé par la commune de l’arrondissement de Maroua 1er et validé par l’autorité traditionnelle, dont le Lamido de Maroua. C’est un rendez-vous du donné et du recevoir ; un rendez-vous d’exposition du savoir-faire culturel de nos artisans et artistes, et aussi un rendez-vous d’affaire pour les sociétés citoyennes. Tout autour du village du festival, il y a plusieurs activités qui vont se mener pendant cinq jours, c’est-à-dire du 27 au 31 Décembre prochain.

« Art et culture au service de la paix et de la cohésion sociale » encadre cette édition, pourquoi avoir choisi ce thème ?

Ce thème a été choisi de concert avec tous les autres partenaires, en l’occurrence les partenaires techniques tels que, le ministère des arts et de la culture, le ministère du tourisme et des loisirs et aussi notre partenaire financier qui est le PAIC, qui a bien voulu mettre la main à la poche pour accompagner cette organisation. C’est ensemble que nous avons choisi ce thème qui va en droite ligne avec la paix et la cohésion sociale, ainsi que le vivre-ensemble. Vous savez que le Cameroun sur tous les fronts est confronté à des difficultés. Du côté du sud-ouest, nord-ouest et l’extrême-nord, il faut bien que nous nous sentions chez nous et que nous prônons le vivre ensemble. C’est pour cela que nous avions trouvé bon de mettre en exergue ce thème.

Parlons des innovations de cette année.

Les grandes innovations de cette édition c’est d’abord de rassurer les uns et les autres que la paix est revenu dans la région de l’Extrême-nord, et particulièrement dans la ville de Maroua et le brassage ethnique qui existe entre nous fait en sorte que les autres ethnies pourront venir présenter leur savoir-faire culturel qui pourraient nous inspirer. Mais la conservation de nos patrimoines culturels locaux sera mis en exergue, parce qu’il s’agit de cela à l’initiative de l’organisation de ce festival. Plusieurs activités sont retenues. Le professionnalisme avec lequel nous sommes en train de gérer cette organisation démontre que le festival devient sérieux et international désormais.

Pouvez-vous rassurer les populations sur la tenue effective ?

Je n’ai pas besoin de tam-tam et de tambour pour rassurer les uns et les autres que le festival aura lieu. Arrivez au village du festival pour apprécier le niveau d’organisation qui se met en place.

blank
Honoré Barka Essigue
Barka Essigué Honoré est un passionné de la communication ayant participé à plusieurs formations et enquête en journalisme. Depuis 5 ans il prête ses plumes aux radios et presses aussi bien du Cameroun que du Tchad. Honoré Barka est le correspondant officiel de Chateau News au Tchad et à l’Extrême-Nord du Cameroun.

Les Plus Lus

En ce moment...

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you