Home International Afrique Congo – Emirats Arabes Unis : Dubaï veut investir dans les projets porteurs pour l’économie congolaise

Congo – Emirats Arabes Unis : Dubaï veut investir dans les projets porteurs pour l’économie congolaise

0
Congo – Emirats Arabes Unis : Dubaï veut investir dans les projets porteurs pour l’économie congolaise
Crédit Photo : Wilguette Eznez

Le président Denis Sassou N’Guesso après avoir pris part à l’investiture du nouveau président élu du Libéria, Georges Weah, le 21 janvier denier, s’est envolé pour Abu-Dhabi, capitale des Emirats Arabes Unis, sur l’invitation de l’Emir ?Khalifa ben Zayed Al Nahyane.

Peu avant son arrivée à Abu-Dhabi, le Chef de l‘Etat congolais a marqué une escale à Dubaï, l’une des sept Emirats qui composent l’Emirats Arabes Unies. Dans cette ville productrice de pétrole et aux infrastructures ultra modernes, sans oublier sa position de deuxième de grand marché international en détails, Denis Sassou N’Guesso s’est entretenu avec Sheikh Hamad Bin Dalmook Juma al Maktoum, l’émir de Dubaï.

Au cœur de leurs échanges, des questions de coopération bilatérale entre les deux parties. L’émir de Dubaï a exprimé à Denis Sassou N’Guesso sa volonté d’investir au Congo dans les projets porteurs pour l’économie congolaise, notamment dans les secteurs des hydrocarbures, de l’électricité et des infrastructures.

Le Congo est un pays stable, et cela nous encourage de venir développer des projets qui sont importants pour le peuple congolais en matière d’infrastructures, d’électricité. Le Congo du fait qu’il soit béni d’avoir du pétrole et du gaz, cela va nous permettre de pouvoir apporter des financements pour pouvoir produire de l’électricité à partir de ces ressources, ce qui favorisera la baisse des prix pour la population congolaise,

a déclaré Sheikh Hamad Bin Dalmook Juma al Maktoum.

À en croire l’émir de Dubaï, la mise en œuvre de ces projets pourrait démarrer dans un délai d’un an car tout est au point.

Il sied de noter que cette rencontre entre Denis Sassou N’Guesso et Sheikh Hamad Bin Dalmook Juma al Maktoum est la deuxième après celle d’Oyo en 2017.