À la Une Actualités Ngaoundéré : Un 8 mars aux allures décoratives

Ngaoundéré : Un 8 mars aux allures décoratives

-

- Advertisment -

À côté du traditionnel bal cérémoniale de décernement du titre de l’homme de l’année attribué au Gouverneur de la région de l’Adamaoua, les festivités et les aspects décoratifs ont pris le dessus sur les réflexions et les dénonciations, à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme.

Alors que le monde est secoué par des voix courageuses de femmes dénonçant les agressions sexuelles et le harcèlement sexuel et qu’en Iran les femmes se lèvent contre le voile obligatoire, à Ngaoundéré la journée de la lutte pour les droits de la femme a cantonné aux aspects festifs et décoratifs. Défilés, cérémonies gastronomiques et autres expositions de savoir faire féminin ont meublé cette journée internationale de la femme.

journee internationale femme, défilé
Crédit Photo : Boubakary Moussa

Célébrer sous le thème « intensifié la lute contre les discriminations à l’égard de la femme, renforcer le partenariat pour accélérer le développement durable », la gente féminine de la région château d’eau du Cameroun, à l’image des autres femmes de la planète fait face aux violences, disparités salariales, persistance de stigmatisation et autres discriminations socioculturelles. Dans une place de l’indépendance désespérément vide, elles ont ténu à se démarquer malgré la canicule en donnant à voir et à entendre comme elles seules savent le faire. Dénuée de débat et de réflexion sur des questions importantes, les manifestations ont pris une tournure purement ornementale à cette journée.

« Le 8 mars est une journée pour défendre les droits de la femme et non une journée à l’honneur de la femme »,

constate HAMADOU, observateur.

journee internationale femme, police
Crédit Photo : Boubakary Moussa

Un gendarme, tombé sous le charme de ses sœurs d’armes qui brillent de mille et d’une élégance de grand jour, de passage devant la tribune officielle nous confie son admiration et sa confiance à l’égard de ses partenaires  :

« nous sommes fièrs du rôle et de la contribution des femmes en uniforme » ,

déclare-t-il.

Cette culture de respect à l’égard des femmes qui sont des mères, des sœurs, des filles et des femmes est peut-être le message que les femmes de Ngaoundéré tiennent à faire passer.

blank
Boubakary Moussa
Boubakary Moussa, est un passionné de l’information qui s’est spécialisé dans les enquêtes et analyses. Jeune motivé à l’éthique avéré il est le correspondant de ChateauNews dans l’Adamaoua.

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×