Claude Gakosso du (Congo); À droite, Mme Reem Alhashimy
À gauche, M. Jean Claude Gakosso du (Congo); À droite, Mme Reem Alhashimy (EAU). Crédit Photo : Wilguette EZNEZ pour ChateauNews
NEWSLETTER

Français     English

Le Congo bénéficiera du soutien des Émirats Arabes Unis pour sa candidature au sein du cartel très fermé de l’organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP). Ainsi en a décidé le chef de la diplomatie des Émirats, Reem Alhashimy, au cours de son échange avec son homologue congolais,  Jean Claude Gakosso, récemment à Abu Dhabi.

Le chef de la diplomatie congolaise a été reçu par son homologue Madame Reem Alhashimy, Ministre d’Etat pour la coopération internationale dans le cadre du lobbying mené auprès des pays membres pour l’adhésion du Congo au sein du cartel fermé de l’Opep.

Outre le plaidoyer lié à l’adhésion du Congo à l’OPEP, les deux personnalités ont également évoqué les relations bilatérales entre les deux pays allant jusqu’à l’exemption des visas entre les deux Etats. La chef de la diplomatie des Émirats Arabes Unis a promis son soutien à la candidature du Congo à l’OPEP.

Jean Claude Gakosso, accompagné par le Ministre congolais des hydrocarbures, a commencé son lobbying par le Nigeria où il a été reçu par le vice-président de la République fédérale du Nigeria le professeur Osinbadjo San à qui il a transmis le message d’amitié du président Denis Sassou N’Guesso à son homologue nigérian Mouhamadu Buhari.

Après le Nigeria, Jean-Claude GAKOSSO, accompagné du ministre congolais des hydrocarbures, Jean Marc Thystère TCHIKAYA ont mis le cap sur les pays du golf, notamment aux Emirats arabe unis ou le chef de l’Etat lui-même avait déjà balisé le terrain à travers ses multiples visites dans cette région.

L’ambition affichée par en adhérant au cartel fermé de l’OPEP est de permettre au pays de se donner les moyens de prendre sa place dans la définition des politiques et la prise de décision au sein de cette organisation. Ainsi le Congo deviendra le troisième pays d’Afrique centrale à rejoindre l’OPEP, après le Gabon en 2016 et la Guinée équatoriale en 2017.

+
Union Africaine : Un défi, gagner la bataille contre la corruption pour la transformation de l’Afrique

À noter que, cette campagne d’adhésion du Congo auprès des leaders mondiaux du pétrole se poursuivra dans les prochains jours dans les autres pays de l’OPEP avant de s’achever le 22 juin prochain à Vienne lors du conseil d’administration de cette organisation.



Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

68 − 62 =