Société Religion Ramadan à Maroua : fort dispositif sécuritaire pour l’aïd...

Ramadan à Maroua : fort dispositif sécuritaire pour l’aïd al-fitar

-

- Advertisment -

Malgré la conjoncture et la canicule, les musulmans de la métropole de l’Extrême-Nord se sont dirigés massivement à la grande prière ce jour de Ramadan sous forte surveillance sécuritaire pour rassurer les fidèles.

La communauté musulmane de la ville de Maroua à l’instar de celle du reste du monde s’est associée pour dire merci à Allah le tout puissant de les avoir gardé durant les trentes jours de pénitence du mois de jeûne du ramadan, l’un des piliers de l’Islam. La grande mosquée de Dougoî a fait sa toilette des grands jours et affichée fière allure en ce jour. Des familles par milliers ce sont rendues sur ce lieu qui a été placé sous haute surveillance par les forces de maintien de l’ordre de la ville. Des check-point étaient placés partout, et il fallait faire patte blanche pour y accéder.

Gouverneur, ministres, députés, hommes politiques de la région y étaient tous présents et ont écouté avec une attention particulière le message du grand imam de la ville, qui n’a manqué de rappeler les valeurs de l’islam aux fidèles.

Pour le mois de jeûn de cette année 2018 dans la ville de Maroua, les appréciations étaient bien divers selon chaque personne rencontrée. Au-delà de la très forte canicule qui a perturbée et affaiblie certains fidèles musulmans pendant certaines journées, les pluies régulières de la dernière semaine du mois de jeûn ont permis aux musulmans de garder le cap et la foi jusqu’au dernier jour.

Mais le véritable problème a été comme toujours la sempiternelle hausse des prix des produits de première nécessité, malgré les efforts des pouvoirs publics qui ont à mainte reprise reproché aux commerçants véreux. Des étales et commerces spontanés sont nées de part et d’autre dans la ville. Il n’était pas étonnant de voir jusqu’à tard dans la nuit les marchés de la ville ouvertes ; à la grande satisfaction des chalands.

Les problèmes sécuritaires aux frontières du pays ont comme ces derniers temps engendrés  la hausse des prix sur les produits dans les marchés à l’intérieur du pays. Mais les efforts des forces de l’ordre ont considérablement réduit tout risque. Et l’on n’a vraiment pas enregistré de dégât suite aux attaques des terroristes et autres en lien avec le mois de ramadan. Entre-temps, les visites et les agapes continuent dans les familles.

blank
Honoré Barka Essigue
Barka Essigué Honoré est un passionné de la communication ayant participé à plusieurs formations et enquête en journalisme. Depuis 5 ans il prête ses plumes aux radios et presses aussi bien du Cameroun que du Tchad. Honoré Barka est le correspondant officiel de Chateau News au Tchad et à l’Extrême-Nord du Cameroun.

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×