décentralisation
Crédit photo : chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

L’avènement du Ministère de la Décentralisation et du Développement Local plombe les communes dans l’incertitude avec des perturbations de l’exercice des magistrats municipaux qui se perdent dans l’attribution des rôles aux uns et aux autres.

La décentralisation telle que déclenchée depuis 22 ans au Cameroun va connaître une nouvelle orientation. En marge du séminaire régional organisé à Ngaoundéré, pour les renforcements des capacités des collectivités territoriales décentralisées, sur la gestion financière et la ré-édition des comptes, le rôle du dernier né des départements ministériels s’est invité au débat.

« Les communes sont sous la tutelle du Ministère de la Décentralisation et du Développement local. Et en tant que représentant de l’Etat au niveau local, le Préfet demeure la tutelle de la commune »,

éclaire Yvette Nguélé chargé de mission.

L’exercice de la tutelle de l’Etat sur les communes fait couler beaucoup d’encre et de salive depuis la création d’un Ministère en charge de la décentralisation.

« En ce moment, le gouvernement est entrain de conduire un projet sur l’assainissement des fichiers des personnels des communes. Ce qui viole le pouvoir d’autonomie qui est reconnu aux communes »,

s’offusque Ismaïlia, secrétaire général de la commune de Tibati. Avec la venue dans les prochains jours des services déconcentrés du Ministère de Georges Elanga Obam dans les Régions et les Départements, une meilleure compréhension du rôle des uns et des autres s’impose.

Après 22 ans depuis le déclenchement du processus de la décentralisation, l’apparition du Ministère de la Décentralisation « a pour objectif de donner un coup d’accélérateur au processus de la décentralisation dans le cadre du parachèvement dans le transfert des compétences aux communes. Ce séminaire pourra mieux édifier les secrétaires généraux des communes et les receveurs municipaux sur le rôle de chacun », confirme Yvette Nguele. Des indices qui cadre avec le projet de stratégie national de la décentralisation pour les 5 prochaines années (2017-2021) initié par le gouvernement. Les précisions sont encore attendues lors des prochains déploiements du cadet des ministères camerounais sur le terrain.

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

24 − 22 =