Bureau de vote à Ngaoundéré
Bureau de vote à Ngaoundéré. Crédit photo : chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Le passionnant marathon de l’élection présidentielle dont les électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche 7 octobre 2018 est donc près de connaître son épilogue. Après deux semaines de campagne électorale ponctuée par des péripéties et de ralliement de dernière minute, l’heure est à l’exercice de vote.

À Ngaoundéré, le patron de la région a déposé son bulletin dans l’urne non sans exprimer sa fierté :

” Le sentiment qui m’anime est celui de la joie. Parce que je viens d’accomplir mon devoir de citoyen dans la paix et la sérénité dans le bureau de vote de la communauté urbaine de Ngaoundéré où sont inscris plus de 366 électeurs “,

confie Kildadi Taguiéké Boukar, Gouverneur.

Dans les bureaux de vote éparpillés au quatre coins de la ville, le mouvement a commencé timidement. À Dang, Cité Universitaire, c’est le calme plat. Les bureaux de vote attendent scrutateurs.

Le professionnalisme de la presse salué

La presse a fait de son mieux pour couvrir l’actualité électoral au quotidien et aider les scrutateurs à comprendre les enjeux.

” Je salue et félicite les médias de ma région, qui tout au long de ce processus ont fait honneur à leur métier. Nous n’avons pas eu de débordements, nous n’avons pas enregistré des atteintes à la déontologie, je voudrais vous prier de continuer sur cette lancée “,

avoue le gouverneur, d’habitude peu enclin à apprécier le travail des hommes de média.

Présence du bulletin de Akéré Muna dans les bureaux de vote

Le Directeur général des élections avait prévenue :

” Aucune procédure de désistement ou de retrait de candidat n’est prévue dans la loi électorale après la procédure d’acceptation de candidature par le conseil èlectoral et validé par le conseil constitutionnel “,

avait prévenu Erik Essousse, Directeur général des élections.

+  Adamaoua : L'administration publique en opération de charme

Pourtant le 6 octobre dernier, Me Akéré Muna candidat de l’AFD avait adressé une note à l’instance organisatrice des élections à l’effet de ne pas mettre à la disposition des élections des électeurs dans tous les bureaux de vote.

Sur le plan sécuritaire,

” Tous les bureaux de vote sont sécurisés. Leur présence est peu perceptible mais ils ont des stratégies qui sont bien en place. Malheureusement quelques couacs ternissent la sérénité qui règne. “



Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

− 1 = 1