Marché des Vivres de Bertoua
Marché des Vivres de Bertoua. Crédit photo : chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Opérationnel depuis près de dix mois, le marché moderne de Bertoua-Nkolbikon tourne encore au ralenti. Des 1 020 places marchandes construites, près de 70% des boutiques restent fermées et les comptoirs inoccupés.

Une situation désormais très préoccupante :

« Lorsque vous effectuez un tour au marché moderne de Nkolbikon, le constat n’est pas du tout satisfaisant. En pleine journée, la plupart des boutiques et box pourtant attribués ne sont pas opérationnels. Nous ne comprenons pas cela »,

confie Alphonse Wouamane Mbele, Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Bertoua. Au terme d’une enquête menée par nos soins, il ressort qu’une panoplie de problèmes empêchent le développement de ce marché New Look.

Parmi ces problèmes, figurent en bonne place : Le déficit en énergie électrique, la gestion interne des commerçants, le comportement parfois peu recommandable des agents de la communauté urbaine, les heures d’ouverture et de fermeture qui ne favorisent pas le bon climat des affaires, la question des toilettes, la numérotation des boutiques, les indemnisations des déguerpis de l’ex-marché « Bakassi », les contrats de bail et bien évidemment la friperie entre autres.

Les commerçantes des produits vivriers, en provenance des villages environnants se plaignent également des multiples tracasseries à elles infligées.

« Il n’y a pas d’espace pour nous. Nous sommes l’objet de tous les mépris de la part de vos agents de la communauté qui ne respectent personne. Cela nous fruste beaucoup »,

explique Mama Léocadie, commerçante. Informé de cette situation, le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Bertoua est monté au créneau. Au cours dune rencontre organisé avec les commerçants, tous ces aspects ont été évoqués.

Il ressort de cette concertation, l’engagement selon lequel le marché moderne de Bertoua Nkolbikon devra tourner à plein régime avant le mois de décembre 2018. Pour cela des mesures drastiques seront prises.

« Le marché doit ouvrir et doit fonctionner normalement d’ici avant les fêtes de fin d’année. Il est anormal qu’une infrastructure d’envergure, qui de surcroît est un don du chef de l’Etat soit gérée de la sorte. Ce serait comme si on boudait ce don. Toutes vos préoccupations vont faire l’objet d’une étude consensuelle et je peux vous assurer que bon nombre de vos doléances trouveront solutions des les prochaines semaines »,

annonce le Délégué du Gouvernement.

« Nous avons des demandeurs de boutiques qui sont sur les listes d’attente. Il est plus simple que ceux qui ne veulent pas occuper leur box viennent nous remettre les clefs et nous sommes disposés à rembourser les cau?_rdc=1&_rdrtions qui ont été payées »,

poursuit Wouamane Mbelle d’un ton ferme. Toujours selon le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Bertoua, Certaines solutions sont dors et déjà amorcées.

+  Les tresses traditionnelles séduisent les femmes de Garoua

C’est le cas du branchement Eneo dont le devis est déjà prêt. Dans les prochains jours, le raccordement sera effectif. Ce qui permettra aux commerçants spécialisés dans l’agroalimentaire de ne pas essuyer de grosses pertes. Pour les contrats de bail, les deux partis se sont mises d’accord de poursuivre les négociations. Rappelons que le marché moderne de Bertoua Nkolbikon, inauguré le 29 décembre 2017 est bâti sur une superficie de 3.5 hectares. Il regroupe 27 bâtiments répartis en onze d’activités, en plus des structures annexes, des aires de stationnement et des voies de contournement.

En attendant les premières retombées de cette concertation qui a remis les uns et les autres en confiance, Le comité de gestion du marché, le président des commerçants et les délégués de chaque secteur d’activité vont poursuivre les échanges jusqu’à l’aboutissement d’un consensus afin de faire décoller définitivement ce précieux don du chef de l’Etat.



Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

24 − = 20