Dennis Hof
Dennis Hof
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Avant-hier, Mardi 6/11/2018, dans l’Etat du Nevada, Dennis Hof, un propriétaire de 7 bordels (maisons closes), mort le 16 octobre 2018 a été élu lors des élections de mi-mandat, à l’assemblée du Nevada, sous l’étiquette du Parti Républicain du président Donald Trump.

Il est mort à 72 ans alors qu’il venait de publier ses mémoires, intitulées “The art of the pimp” (“l’art du maquereau”), pour paraphraser le best-seller de Donald Trump “The art of the deal” (“l’art de la négociation”), dans lequel il explique son travail dans le monde de la pornographie et des bordels (maisons closes où il gère des prostituées).

Malgré son travail interdit ailleurs dans le monde, comme en France qualifié de proxénétisme, malgré le fait qu’il soit mort 3 semaines avant la date des élections, il a tout de même été élu avec 63% des votes devant sa rivale Démocrate, elle, vivante, dans la 36e circonscription de l’Assemblée de Carson City, la capitale du Nevada où la prostitution est autorisée.

TITRES / HEADLINES

Les gens qui l’ont voté savaient-ils qu’il était mort ?

La réponse est OUI !

Tous le savaient puisque la mort surprise le soir d’un meeting électorale, le soir du 16 Octobre 2018 avait fait la une de plusieurs journaux du pays.

Pourquoi donc élire un cadavre comme député à l’Assemblée de l’Etat fédéral ?

Pour protestation !

Dans les pays dit démocratiques, le peuple est très souvent pris en otage par des partis politiques qui donnent l’illusion à la population d’effectuer un choix, de changer. Ce peuple exaspéré par les mensonges des politiciens, leurs corruptions et la mal-gouvernance des fonctionnaires, arrivent à préférer donner le vote pour un mort que pour des vivants.

Lire aussi / Also read
Bernard Njonga : Non et non ! Au supermarché CARREFOUR au Cameroun. Une catastrophe !

Mais le pire n’est pas de voter un mort pour protester contre les politiciens. Aux USA, le peuple a fait pire : voter des animaux !

En 1997 en Alaska, le peuple vote un chat comme Maire

Oui, il y a 21 ans, toujours aux USA pour protester contre les politiciens corrompus et les candidatures uniques imposées par les partis politiques américains, à une élection municipale, dans la commune de Talkeetna, les populations avaient finalement choisi de voter un chat nommé Stubbs. Ce chat re-élu plusieurs fois est resté Maire pendant 17 ans, et a subi de nombreux attentats de la part des politiciens et jusqu’à sa mort le 22 juillet de l’année dernière en 2017.

Après un chat Maire, un chine élu Maire

Le 13 Août 2014, c’est un chien dénommé Duke qui est élu à 7 ans, comme Maire de la ville de Cormorant, dans l’Ouest de l’Etat du Minnesota, toujours aux USA. Là aussi, la population en avait marre des politiciens corrompus.

Comme le dit la loi, si aucun candidat humain vivant n’est pas élu, on convoque le corps électoral l’année d’après. Surprise : Duke a été élu 3 fois des suites.

Quelles leçons pour l’Afrique ?

On nous a fait croire que l’Afrique avait les pires politiciens du monde. Ce n’est pas vrai. Les politiciens sont partout des voleurs, à des degrés différents. Je ne connais pas de pays au monde qui ne soit pas exaspéré par les écarts de comportements de ses propres dirigeants politiques. La différence avec l’Afrique est que la propagande des Medias occidentaux qui émettent sur l’Afrique met l’accent sur les problèmes africains alors que ces mêmes problèmes sont savamment occultés chez eux.

Comme je l’ai dit plusieurs fois dans de nombreuses publications, je ne veux en rien trouver d’excuses pour des politiciens ou des fonctionnaires qui ont un comportement reprochable. Mais je ne veux pas qu’on fasse croire que tout le monde est corrompu en Afrique, d’une part et d’autre part qu’il n’y a qu’en Afrique que les fonctionnaires et les politiciens sont corrompus.

Lire aussi / Also read
SCORPI TISSALA : la 3D est une alternative pour ma créativité!

Une fois que nous avons dit qu’il n’y a rien d’exceptionnel en Afrique, c’est à la justice de faire son travail et aux autres de laisser le bavardage inutile pour passer à l’action. Ils sont très nombreux ces personnes qui se croisent les bras en mettant sur le dos de la politique l’essentiel de leur misère.

Et passent le plus important de leur temps pour crier naïvement, le plus fort possible contre la Politique. Ils sont juste loin de savoir que cela ne changera rien dans leur sort personnel, encore moins dans l’essence même du problème qu’ils veulent dénoncer.

Il y a des bons et des mauvais partout dans le monde, aux USA comme au Togo ou au Congo.

Jean-Paul Pougala
(Sardinard en retard : j’étais où avant ?)
Mbadjock, le 8 Novembre 2018

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 6 = 16