sport football cameroun
Crédit photo : chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Share this

C’est dans le calme et la sérénité que les élections 2018 des responsables des ligues départementales du Lom et Djerem et du Haut Nyong se sont déroulées, ce 17 novembre 2018.

A la salle des conférences des services régionaux de l’Est, la commission électorale composée des magistrats Oumar Abdoul Adis en sa qualité de président et de Maidadi Saidou, superviseur, étaient à pied d’œuvre. Tout commence par l’élection de l’équipe dirigeante du Haut Nyong.

sport football cameroun
Crédit photo : chateaunews.com

Pour cela un seul candidat postulait à la présidence. Il s’agit d’Owona joseph, tandis que Mpelle fils Alfred courtisait la vice-présidence. La phase élective mettait en scène 11 délégués chargés de voter. Au terme du processus avec un suffrage valablement exprimé à un taux de 100%, les deux candidatures remportent la victoire avec 100% des voies soit 11 voies pour le président et 11 pour le vice-président.

« Je suis vraiment ravi de mon élection. Je remercie mes frères du Haut Nyong de m’avoir accordé cette marque de confiance. Maintenant il est question de se mettre résolument au travail. Il faudrait que je rencontre toutes nos élites internes et externes afin que chacun puisse apporter sa pierre à l’édifice du football. Je compte disperser mon équipe de travail dans les coins les plus reculés pour redynamiser le football. En commençant surtout par les établissements scolaires »,

confie Owono Joseph, président de la Ligue Départementale de football du Haut Nyong. L’élection des responsables de la ligue départementale du Lom et Djerem succédait celle du Haut Nyong. Dans ce département Omer Sola Pitol convoitait le poste de président de la ligue. Wadjiri Ngodje et Ekosso Abedine Fernand quand à eux convoitaient respectivement les postes de 1er et 2 vice – président. Au terme de l’élection, Omer Sola Pitol remporte à 100% la présidence de la ligue départementale de football du Lom et Djerem avec 12 voies en sa faveur sur 12 valablement exprimées. Les candidats aux postes de 1er et 2e vice – président remportent également l’élection à 99% soit 11 voies chacun sur 12 possible.

« C’est vrai que je remercie mes frères pour cette élection, mais il ne faut pas se réjouir tout de suite. La tache est ardue et le chantier de redynamisation du football dans le Lom et Djerem est vaste. Nous devons directement nous mettre au travail. C’est pourquoi je demande à tous les acteurs du football de se joindre à nous pour mener à bien ce combat dans lequel je suis engagé. Il faut que le football cesse dans les bureaux et retourne sur les terrains pour le bien être de nos enfants »,

affirme le président nouvellement élu par ailleurs président de la section RDPC Lom et Djerem Sud 2 et 1er adjoint au maire de la commune de Bertoua 2e Juste après la phase électorale, les nouveaux responsables ont aussi tôt désigné les délégués chargés de la représentation de leur département à l’élection avenir du président de la ligue régionale de l’Est. Dans le département du Haut Nyong ce sont Belinga Mbida, Djampih Arthur et Oyal Charmant qui feront le déplacement. Dans le Lom et Djerem Omer Sola Pitol, Wadjiri Ngodje et Beye Jeannot s’adonneront à cœur joie au vote.

Lire aussi / Also read
CAN Égypte 2019 : Encore des maux de primes chez les Lions indomptables

Le président de la commission électorale n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction au regard du déroulement des Travaux.

« je demande aux présidents élu de tenir leurs engagements. Ce sont tous des hommes de métier, pétris d’expérience. Ils devraient donc mettre cette expérience au service de la communauté qu’ils représentent aujourd’hui. Les électeurs devraient également leur apporter leurs soutient. C’est une mission difficile qui leur est confié. Il faudrait qu’ils bénéficie de tous les soutiens possible »,

explique Oumar Abdoul Adis, président de la commission électorale.

Coup de gueule

Au terme du processus électoral dans les ligues départementales, il ressort que seule deux départements sur quatre que compte la région de l’Est seront actifs pendant les quatre années du prochain mandat de la Fédération Camerounais de Football (FECAFOOT). Il s’agit des départements du Lom et Djerem et du Haut Nyong.  Les ligues départementales de la kadey et de la Boumba et Ngoko n’ont pas connue d’élections par conséquent aucun dirigeant n’y sera installé.

« C’est la conséquence du faux et du flou qui domine le football dans la région de l’Est. Ici la plupart des championnats se jouent dans les chambres et dans les bureaux. Il n’y a pas que dans la kadey et dans la Boumba et Ngoko que cette réalité est palpable. Les départements du Lom et Djerem et du Haut Nyong ont juste été sauvé parce que leurs acteurs du football ont trouve un moyen de tromper le comité de normalisation de FECAFOOT. Voici plus de cinq années qu’aucun championnat départemental ne se joue à l’Est. Nous voyons juste des équipes arriver aux barrages pour l’accession en Elite Two sans avoir livré aucun match. Si vous faites une enquête auprès des populations pour savoir la dernière date à la quelle ils ont assisté à un match organisé par une ligue départementale, personne ne s’en souviendra. Le football n’existe pas à l’Est. Il n’y a que les championnats de vacances »,

confie Roger Kezebo, consultant sportif à Radio Aurore Bertoua. Un avis que partage également Giscard Bounga, chef de la rédaction sportive dans la même radio urbaine.

Lire aussi / Also read
Ngaoundéré : Un 8 mars aux allures décoratives

L’on se souvient encore qu’au début de la coupe du Cameroun 2018, certains clubs de football fictifs de la région étaient programmés pour disputer des rencontres. Malheureusement ces clubs avaient déclaré forfait s’appuyant sur des fausses raisons. La vrai raison étant l’inexistence physique des dits club. Cette situation est vraiment déplorable pour une région aussi grande, avec un énorme potentiel sportif. Nous attendons vraiment des nouveaux dirigeants surtout du président de la ligue régionale qui sera élu de remédier à cette situation et de faire véritablement vivre le football dans la région de l’Est.

L’élection du président de la ligue régionale de football de l’Est reste donc très attendu. Pour cela deux candidatures sont désormais pressenties. D’un coté Beye Jeannot, président de Levant FC et de l’autre coté Charly Baninga, président de stade FC de Bertoua bien que ces deux camp soient d’un antagonisme bien connu, la piste d’un consensus pour une candidature unique est à l’ordre du jour. En attendant la fin des tractations, La bataille s’annonce rude dans la région de l’Est.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

60 + = 69