Yokotondou
Crédit photo : chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

A l’occasion de la tournée de prise de contact du nouveau sous-préfet de l’arrondissement de Ngan Ha, Mobega Mobega Thiery dans cette localité perdue entre l’arrondissement de Belel et de Ngan Ha, les populations de cet arrondissement profitent de l’avenue de l’autorité administrative pour mettre en avant le charme de l’hospitalité et de la générosité afin de poser les problèmes auxquelles ils sont confrontés.

Yokotondou
Crédit photo : chateaunews.com

« Nous demandons à l’Etat à travers le sous préfet d’écouter nos doléances. Nous avons besoin d’un C.E.S pour l’éducation de nos enfants, d’un centre de Santé »

subjugue Nana Younoussa habitant du village.

Yokotondou
Crédit photo : chateaunews.com

Dans une région où les députés et les sénateurs font état d’un manque criard à leur devoir d’être des intermédiaires avec le gouvernement pour porter les doléances des populations auxquelles ils ont juré de défendre, les populations se tournent vers l’autorité administrative.

« Yokotondou, est un village perdue situé à 37 Km de Ngaoundéré et 70 Km de Ngan Ha. A cause des prises d’otages avec demande de rançon, le village se vide de sa population, les paysans ont d’aller aux champs, les bergers fuis leurs troupeaux, si une solution n’est pas trouvé rapidement on se dirige tout droit vers un catastrophe »,

Souligne Mohamadou Marouf, chef de village.

Avec une population estimée à 1000 âmes Yokotondou est une localité cosmopolite qui abrite dans une harmonie Peulh, Mboum, Gbaya et Laka. Le chef du village dans une allocution circonstancielle a égrené un chapelet de doléance.

« Nous faisons face à la déperdition scolaire après l’enseignement primaire. Nous avons fait une demande de création d’un CES et les fiches techniques depuis 2013. On a reçu l’avis favorable des autorités compétentes mais on continu d’attendre, l’établissement le plus proche est à 25 Km »,

annonce le chef du village.

+  Congo - Fibre optique : Deux appels d’offres internationaux pour son interconnexion au Cameroun et en RCA
Yokotondou
Crédit photo : chateaunews.com

Pour prouver que les réclamations des habitants ne sont pas tombé dans les oreilles des sourds, l’hôte du jour en sa qualité du chef de terre a pris acte des doléances et promis de les transmettre à qui de droit avant de rassurer les populations.

« Les coupeurs de route seront pourchasser et traquer jusqu’à leur dernier retranchement, nous allons intensifier la lutte contre le grand banditisme et les coupeurs de route »,

dixit Mobega Mobega Thiery. En attendant les retombées de la visite du sous-préfet, les dynamiques populations et leurs chefs continuent à vaquer à leurs occupations quotidiennes.



Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

45 − 39 =