Photo de famille
Crédit photo : chateauanews.com
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Un milliard quatre cents millions de FCFA, c’est montant exact des recettes provisoires réalisées en 2018 par le secteur des douanes de l’Est. C’est ce qui ressort de la réunion annuelle de coordination des services du secteur des douanes de l’Est, tenue ce 06 décembre 2018 à Bertoua.

Réunion coordination bertoua
Crédit photo : chateauanews.com

Pour l’année en cours, ces recettes sont en nette progression, comparativement à l’année précédente, soit six millions de FCFA en 2017. En attendant la fin de l’année, ces premiers indicateurs vont au delà des prévisions.

« Chaque année nous organisons cette réunion de coordination pour évaluer le parcours, faire le bilan des réalisations et prendre des perspectives pour les années avenir. Il faut dire que cette année, nous avons largement dépassé les prévisions des recettes que la direction générale des douanes nous a assignée. Ce résultat est le fruit du travail acharné abattu par mes collaborateurs et je tiens d’ailleurs à les féliciter pour cela »,

se réjouit Vincent Kengfoua , chef secteur des douanes de l’Est.

« Le 07 février 2018, nous avions organisé une concertation qui avait débouché sur des recommandations relativement au travail des fonctionnaires des douanes sur le terrain, au respect de certaines règles et des droits des usagers, à l’allègement des contrôles nécessaires. C’est la mise en application de toutes ces recommandations qui ont permis d’atteindre cet objectif »,

ajoute-t-il.

Bien avant cette réunion de coordination, une séance de concertation entre les transporteurs, les syndicats et les autres partenaires des douanes notamment les opérateurs économiques a permis de laver le linge salle en famille.

« C’est devenu une tradition que nos réunions soient précédées des concertations avec nos partenaires. Ceci pour recueillir leurs doléances et propositions pour qu’on arrive à certaines recommandations »,

explique le chef secteur des douanes de l’Est. Séance tenante, les syndicats des transporteurs se sont plaints de certaines pratiques notamment l’arnaque et la corruption orchestrée par des agents véreux des douanes, dans le but de spolier les transporteurs et opérateurs économiques.

Lire aussi / Also read
Adamaoua : L’abattoir industriel de Ngaoundéré va-t-il baisser le prix de viande ?

A ce propos, un numéro vert (le 8044) leur a été communiqué pour dénoncer systématiquement ces pratiques peu orthodoxes qui ternissent l’image de la profession.

« C’est vrai qu’auparavant, on fustigeait certains comportements des agents des douanes. Mais, aujourd’hui, nous sommes ravis car nos plaintes ont été prises en compte. Cette réunion nous a permis de confirmer qu’il y a effectivement collaboration entre la douane, les transporteurs et les opérateurs économiques de l’Est. Nous souhaitons que les choses aillent de l’avant dans ce sens »,

confie Issa Oussoumanou, secrétaire régional du groupement des transporteurs terrestre du cameroun.

Au terme des assises du jour, les responsables de l’administration douanière à l’Est ont été appelés à poursuivre la lutte contre le trafic illicite de certains produits notamment les pointes d’ivoire, la armes à feu, les produits de contrebande et de veiller sur la régularité des importations et des achats dans la région de l’Est.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

5 + 5 =