Préfet de la Vina devant la population de Nyambaka
Préfet de la Vina devant la population de Nyambaka. Crédit photo : chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Lecture/Read : 1 min

En vue de constituer une réserve foncière pour d’éventuels projets agro-industriels, le gouvernement a lancé une initiative très controversée à l’échelle nationale, de mettre en place une réserve foncière dans chaque unité administrative.

C’est pour répondre à cette requête qu’une surface de 300 000ha a été louée à cette fin par la préfecture de la Vina dans la localité de Nyambaka. Les populations de cette localité se sentant arnaquée ont riposté en dénonçant un accaparement compulsif et sans consultations de leurs terres.

« Nous réaffirmons notre ferme opposition à ce projet »,

a réédité la porte voix des chefs traditionnels de cet arrondissement.

Interpellé sur cette question brûlante du moment, à l’occasion d’une tournée à Nyambaka, le Préfet de la Vina a ténu à apporter les explications nécessaires sur le sujet.

« Le gouvernement a décidé de créer des réserves foncières dans chaque unité administrative pour répondre aux besoins éventuels en matière de terre au cas où on obtiendrait des financements et qu’on ne se retrouve plus entrain de chercher le terrain »,

a justifié l’autorité administrative devant des visages inquiets à l’idée de se faire dépouiller de leurs terres.

Pour apaiser les populations qui ont déjà adressées des mémorandums et signées des pétitions, les autorités locales ont obligé de lâcher du leste en concédant un compromis :

« Nous avons adressé une note au Ministère des Domaines afin de réduire de moitié la surface prévue à cet effet. Au lieu de 300 000ha préalablement défini, on peut se retrouve avec une réserve de 150 000ha »,

rassure Luc Ndongo. Les populations qui n’ont pas dit leurs derniers mots semblent revenir à des meilleurs sentiments sur cette affaire qui est loin de livrer tous ses secrets.

>>
Cameroun : Les députés priment 63 jeunes agriculteurs et éleveurs dans l'Adamaoua



Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

97 − 95 =