adamaoua
NEWSLETTER

Français     English

Lecture/Read : 1 min

L’arrondissement de Belel dans le Département de la Vina connais une fin d’année tourmenté. La localité est au centre des multiples attaques perpétrées par les preneurs d’otages.

Soupçonné de complicité avec les bandes de malfrats sanguinaires, le Commandant de brigade de cet arrondissement a été pris à parti par la population.

Alors qu’il s’apprêtait à aider à l’exfiltration des auteurs de kidnapping, le patron de la Gendarmerie de la zone s’est retrouvé nez à nez avec une foule en colère. Au lieu dit Babongo, il est encerclé par la population et le comité de vigilance du coin.

« les investigations sont en cours pour tirer cette histoire au clair. Pour l’instant la Gendarmerie Nationale a pris des mesures conservatoires et il a été momentanement déchargé de la responsabilité de la brigade où un nouveau commandant est en poste »,

confie Minabou, Commandant de la Légion de Gendarmerie de l’Adamaoua.

Pour l’heure, sur 4 coupeurs de route interceptés, 3 sont détenus à la prison principale de Meiganga. Le dernier qui a pris la clé des champs reste introuvable et est activement recherché. Par respect du droit de présomption à l’innocence, votre journal Bilingue chateaunews.com tient à sauvegarder l’anonymat sur l’identité du commandant indexé.



Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

59 − 58 =