accident ngaoundéré - touboro
Accident sur l'axe Ngaoundéré - Touboro. Créidt photo: chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Véritable hécatombe sur l’axe lourd goudronné reliant la métropole de l’Adamoua à la ville de Touboro dans le Nord Cameroun, dans l’après-midi du 23 janvier 2019.

Le drame s’est produit aux environs de 15H à proximité du village Docwa, à environ 1km de Ngangassaou sur l’axe Touboro – Moundou. Le car de transport de marque Hiace de l’agence Touristique Express immatriculé AD322AI en Provence de Ngaoundéré et à destination de Touboro avec un plein de passager à son bord dont l’aide chauffeur, est entré en collision avec un camion semi remorque plateau de propriété tchadienne TCH 1893696A, venant de Touboro. Le choc violent s’est produit à environ 50km de Ngaoundéré faisant de nombreuses victimes.

Le bilan est lourd. Au décompte on a enregistré « 11 hommes, 07 femmes, 02 nourrissons et 03 enfants qui viennent de perdre la vie dans cet accident », a précise Kildadi Taguieké Boukar gouverneur de l’Adamaoua. Le patron de la région du château d’eau présent à l’hôpital régional de Ngaoundéré où son arrivée les corps des victimes pour la morgue, en profite pour partager la compassion ainsi que les condoléances les plus attristées du couple Paul et Chantal Biya aux proches des victimes éplorées.

Parmi les survivants, 03 personnes dont certaines avec un pronostic vital engagé et de sérieux traumatismes. L’irresponsabilité serait a l’origine du drame.

« Nous déplorons l’excès de vitesse et la mise en route des véhicules qui n’ont pas suivi de visites techniques »,

a déploré Kildadi Boukar gouverneur de l’Adamaoua. En effet les premiers constats de l’incident révèlent que le camion appartenant à un propriétaire tchadien a perdu le contrôle et provoqué ainsi le drame qui a plongé les dizaines de familles dans une tristesse inconsolable.

Malgré l’assistance morale des hautes autorités, les familles meurtries sont encore sous le choc. C’est la consternation totale chez les proches. Un début d’année triste et dramatique pour l’agence Touristique Express à qui appartenait la voiture totalement froissée.

Une réunion de crise a été convoqué par le gouverneur pour faire le point de la situation et prendre les dispositions qui s’imposent dans ce type de situation très difficile. Encore des morts qui rallongent interminablement la liste des martyrs sur nos routes.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

4 × = 16