Culture Cultures Cameroun - Culture : La Langue Japonaise s'exporte à Ngaoundéré

Cameroun – Culture : La Langue Japonaise s’exporte à Ngaoundéré

La commémoration de la 6ème édition du concours de japonais ce 13 mars 2019 a donné lieu à une démonstration de génie créatif et du talent des jeunes apprenants de la langue nippone des différents établissements de la place.

-

- Advertisment -

Grandes retrouvailles entre l’ambassade du Japon au Cameroun et un groupe de jeunes apprenants de la langue Nippone de Ngaoundéré. La Culture japonaise s’est exprimée et partagée dans une ambiance créative et festive.

La délégation conduite par l’attaché Culturel à l’ambassade du Japon à Yaoundé est venue accompagner les amoureux de la langue du pays du soleil-levant.

Attaché Culturel à l'ambassade du Japon au Cameroun
Attaché Culturel à l’ambassade du Japon au Cameroun. Crédit photo: chateaunews.com

«J’ai été impressionné par l’engouement affiché par le public. Pour moi, c’est un motif de fierté de voir comment des jeunes essayent d’apprendre le japonais malgré l’absence du matériel »,

a déclaré Marina Yamada, attaché Culturel à l’ambassade du Japon.

Drapé dans son kimono (tenue de cérémonie japonaise), Marina Yamada a été émue par l’enthousiasme débordant affiché par les 31 élèves encadrés par deux formateurs. En toile de fond de cette 6ème édition du concours de langue japonaise sous l’égide de Oumarou Hamadjangui, appuyé par le Groupe Fad’Art, une panoplie d’activité a animé l’événement. Danse traditionnelle, karaté, exposition des produits d’arts, poème ont été au centre de cette journée marathon de l’amitié Cameroun-Japon.

Oumarou Hamadjangui, Coordonateur du Club Japonais
Oumarou Hamadjangui, Coordonateur du Club Japonais. Crédit photo: chateaunews.com

« Nous encadrons des jeunes qui sont passionnés par langue japonaise. Nous avons compris que la seule façon pour nous de mettre en place ce genre d’initiative c’est de susciter l’intérêt des jeunes à travers ces concours. La présence de l’ambassade à nos cotés est un leitmotiv »,

confie Oumarou Hamadjangui, coordonnateur du club japonais.

Cantonné aux activités créatives et festives depuis sa fondation en 2008 par le jeune Hassan Malam Kaou, les têtes pensantes de cette initiative louable ont pour ambition d’ériger le club japonais de Ngaoundéré en un centre d’apprentissage et de découverte de la culture japonaise. La compétition de langue japonaise par les jeunes élèves de plusieurs élèves de plusieurs établissements secondaires de Ngaoundéré s’est achevée  par la remise des prix et attestation. Une contribution de l’ambassade du japon qui n’a pas laissé les lauréats indifférents. Des jeunes qui espèrent mettre pieds au pays de l’empereur Akihito.

Revivez en image cette cérémonie.

blank
Boubakary Moussa
Boubakary Moussa, est un passionné de l’information qui s’est spécialisé dans les enquêtes et analyses. Jeune motivé à l’éthique avéré il est le correspondant de ChateauNews dans l’Adamaoua.

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×