Futur hôtel de ville de Ngaoundere 1er
Futur hôtel de ville de Ngaoundere 1er. Crédit photo: chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Lecture/Read : 2 min

Le Maire de Ngaoundéré 1er ne décolère pas. Face à l’opposition du Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Ngaoundéré de la construction du nouvel hôtel de ville sur le site actuel de la mairie, le chef de l’exécutif municipal monte sur les créneaux.

Cet énième point de discorde objet, de frustration qui empoisonne les rapports entre les deux hommes a obligé la tutelle à faire une sortie afin de calmer les esprits.

« Nous avons été mis au parfum sur ce malentendu sur le site du futur hôtel de ville, nous avons recommandé la retenue, étant donné que nous allons nous asseoir pour trouver une solution de conciliation »,

pondère Luc Ndongo, Préfet de la Vina.

Futur hôtel de ville de Ngaoundere 1er
Futur hôtel de ville de Ngaoundere 1er. Crédit photo: chateaunews.com

C’est l’histoire du futur siège de la commune de Ngaoundéré 1er, c’est un joyau architectural qui va révolutionner la physionomie de la ville. Financé à hauteur de 500 millions de FCFA par le FEICOM, ce bijou majestueux devrait être érigé sur l’actuel site de ladite mairie qui sera au préalable complètement détruit.

« Etant siège des institutions régionales de l’Adamaoua, le FEICOM a mis à notre disposition une somme de 500 millions pour construire ce bijou. Malheureusement le Délégué du Gouvernement dit qu’il s’oppose, parce que nous n’avons pas respecté le plan d’occupation du sol et le plan directeur de la ville »,

déplore Bobbo Saliou.

Réunis pour le vote des comptes admiratifs du Maire, les travaux se sont transformé en procès contre Hamadou Dawa qui a osé s’opposer à ce projet appelé de tous leurs vœux. Rompu à la rhétorique et aux velléités des proclamations enflammées, Bobbo Saliou n’est pas passé par 4 chemins pour vider son ventre en fustigeant ces manœuvres politiciennes égoïstes du premier magistrat de la ville, farouche opposant à l’initiative du Maire.

« La population de Ngaoundéré est témoin que je me suis battu pour que notre commune ait un nouvel édifice »,

renchérit-il. Le Maire et ses conseillers ont profité de l’occasion pour brandir un bilan élogieux avec en ligne de mire les prochaines échéances électorales. Le chef de fil du parti de Bello Bouba Maigari à Ngaoundéré espère ravir la vedette en ayant le dernier mot et ainsi retourner la situation en sa faveur.

+
Cameroun : Un faux DGA de la Crtv sévit à Ngaoundéré



Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

59 − = 53