Aissa Doumara - prix Simone Veil - maroua
Credit photo: chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

L’esplanade des services du Gouverneur de la région de l’Extrême-nord était bondé de monde le 08 Avril 2019 dernier. Le gouverneur Midjiyawa Bakary en présence de l’État Major de la région et une dizaine d’organisation des femmes de la région sont venue féliciter la lauréate du prix Simone Veil. Le numéro 1 de la région a présenté et remis ce jour, la lettre de félicitation du Chef de l’État Paul Biya ainsi que transmit les encouragements des fils et filles de la région à Aïssa Doumara.

Tout en exhortant l’heureuse récipiendaire à encore plus d’ardeur au travail pour rafler encore d’autres trophées, le Gouverneur a salué les efforts de la lauréate dans son combat contre les violences faites aux filles et femmes, ainsi que sa contribution dans le rayonnement du Cameroun à l’international. La militante camerounaise de longue date a reçu le tout premier prix Simone Veil, du nom de l’ancienne ministre de la république française. Remis par Emmanuel Macron, ce prix récompense “des actions partout dans le monde en faveur des droits des femmes “, a annoncé il y a quelques jours Marlène SCHIAPPA, secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes et de la lutte contre les discriminations. Cette cérémonie de recommence s’est déroulée en présence de Mme Brigitte Macron, Mme Agnès BUZYN, ministre des solidarités et de la santé, M. Jean-Yves LE DRIAN, ministre de l’Europe et des affaires étrangères et de plusieurs autres personnalités et militants de reconnaissance mondiale.

Aissa Doumara - prix Simone Veil - cameroun
Aissa Doumara – prix Simone Veil. Credit photo: chateaunews.com

Prenant la parole, Mme Aïssa Doumara Ngatansou n’a pas caché son émotion et n’entend pas baisser les bras. S’exprimant à la presse, elle déclarera exprimer ses “profondes gratitudes”, elle renchérira ensuite en disant

“Nous pensons que c’est un appel à plus d’ardeur au travail, plus d’engagements dans ce que nous faisons déjà. Nous allons renforcer nos stratégies d’intervention pour que le droit des filles soit une réalité “

Militante engagée depuis une trentaine d’année dans le combat contre les violences faites aux femmes et filles, cette originaire de la région de l’Extrême-Nord Cameroun, en proie à toutes les formes de violation des droits de femme et de la fille ne ménage aucun effort pour la reconnaissance des droits de cette couche sociale mais aussi de l’assistance multiforme apportée aux victimes. Coordonnatrice de l’Association de Lutte Contre les Violences faites aux Femmes (ALVF), cette brillante femme s’est construite une réputation sur le plan local et international à travers ses prises de parole et action menée. Cette reconnaissance internationale à Paris en France, l’une des plus importantes de son combat viendra sans doute booster le moral de son équipe de travail mais aussi ces milliers de femmes et filles dont elles prennent en charge au quotidien.

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

6 × 1 =