rentrée scolaire
NEWSLETTER

Français     English

Share this

La région bien nommée la plus proche du paradis veut dépasser les 53.77% de taux de performance de ses élèves en 2018. Quelle stratégie adoptée pour atteindre ce but ?

Au quartier Champs de Prière, lieu très prisé par les élèves pour son calme, les révisions battent leur plein. Oumoul Koulsoumi, élève en classe de terminale qui s’apprête à affronter le baccalauréat se dit confiant :

« Nous avons terminé le programme. Je suis sereine et confiante pour la suite. Je suis entrain d’accélérer le rythme pour que le jour de l’examen je sois prête à décrocher mon diplôme pour l’Université ».

Dans certains établissements de la ville les enseignements se poursuivent toujours.

Au crépuscule de l’année scolaire 2018/2019, les sectorielles des enseignements secondaires peaufinent les prochains examens qui frappent déjà à la porte. Pour aller au-delà des 53.77% de taux de réussite obtenu lors de l’édition précédente soit 13 239 élèves, les 5 412 personnels enseignants de la région ont été au four et au moulin pour achever leurs programmes de l’année.

Dans cette région qui fait face à l’insécurité et à l’afflux des élèves venus de la région du Nord-Ouest, des dispositifs sécuritaires seront mis en œuvre pour veiller au grain, à rappelé le Délégué Régional des Enseignements Secondaires pour l’Adamaoua.

Share this
Lire aussi / Also read
Université de Ngaoundéré : La circulaire du recteur définissant les critères d’accès en Master 2 et en thèse de Doctorat crée la polémique

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 13 = 23