AFEMDI
AFEMDI. Crédit photo: chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Share this

C’est un centre flambant neuf doté de deux salles de classe, d’un secrétariat, d’un hangar, d’un château d’eau, d’une mosquée, d’un bureau administratif, et des toilettes, que bénéficieront les plus de 200 femmes et filles qui apprennent le coran, l’alphabétisation fonctionnelle en langue française au centre de formation de l’AFEMDI.

Situé au quartier Louggéo à Maroua, ce centre des femmes qui est l’œuvre de l’AFEMDI en coopération avec un partenaire Allemand, viendra une fois de plus relever le niveau socio-économique de cette couche vulnérable. De son nom de baptême « centre des femmes champ de mil », ce centre aura déjà formé plus de 800 femmes, titulaire d’au moins un Certificat d’Etude Primaire(CEP) en Français et Arabe. Beaucoup d’entre elles sont aujourd’hui installée à leur propre compte et mènent fructueusement leurs activités génératrices de revenues. Certains sont même étudiants au niveau supérieur, enseignants, ingénieurs et autres, faisant à ce jour, la fierté des membres fondatrices.

Photo de famille
Photo de famille. Crédit photo: chateaunews.com

Noah Aminatou, ancienne bénéficiaire de ce centre devenue aujourd’hui enseignante, témoigne sa reconnaissance en ces termes :

« c’était d’abord un champ, on se tenait la main dans la main, on n’a jamais rêvé voir ces magnifiques salles de classe et tout ce qu’il y’a dessus…je dis merci à la présidente, à madame ELKE et qu’ils aillent de l’avant ».

Cette association ayant déjà réalisée plusieurs œuvres durant ses 25 ans d’existence qui a été célébré ce même jour d’inauguration, accordera un cadre sure à la centaine d’apprenante et apprenant de cette cuvée.

Fadimatou Toukour, présidente de l’AFEMDI revient sur l’un des objectifs de ce centre en ces termes :

« Nous avons créée ce centre parce que les femmes musulmanes ont beaucoup de problème. Souvent, elles sont victime de l’interprétation du coran par leurs maris ; qui l’interprète en sa faveur. Ce centre leur permettra de mieux comprendre le coran elles aussi ! »

Cette cérémonie a connu un éclat retentissant par la présence des autorités administratives, communales et religieux qui ont marquées cette cérémonie en témoignant leur reconnaissance sur la vie de cette association.

Lire aussi / Also read
Adamaoua : Les Sénateurs Rdpc se rapprochent des communes

Crée en février 1994 sous l’initiative d’un groupement des femmes du Diamaré suite au constat de la marginalisation, de l’analphabétisme, de la sous scolarisation, et de la pauvreté des filles, des femmes et qui constituent la majeure partie de la population du grand nord Cameroun, Aujourd’hui, AFEMDI, cette association excelle également dans le domaine de la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation et bien d’autres sujets de l’heure dans la région de l’Extrême-Nord.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 15 = 18